L’ONU appelle à prendre soin des sols pour combattre la désertification et la sécheresse

17 juin 2022

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, qui est célébrée chaque année le 17 juin, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé à prendre soin des sols et de leur biodiversité pour inverser la spirale infernale de la dégradation des terres.

« Dans toutes les régions, les sécheresses sont de plus en plus fréquentes et intenses. Le bien-être de centaines de millions de personnes est compromis par la multiplication des tempêtes de sable, des incendies de forêt, des mauvaises récoltes, des déplacements de population et des conflits », a noté le chef de l’ONU dans un message.

Les sécheresses sont parmi les plus grandes menaces pour le développement durable, en particulier dans les pays en développement, mais aussi de plus en plus dans les pays développés. Les prévisions estiment que d'ici 2050, les sécheresses pourraient toucher plus des trois quarts de la population mondiale.

Le nombre et la durée des sécheresses ont augmenté de 29% depuis 2000, par rapport aux deux décennies précédentes, selon l’Organisation météorologique mondiale. Aujourd'hui, plus de 2,3 milliards de personnes sont confrontées au stress hydrique. Des chiffres croissants et inquiétants, d'autant plus qu'un enfant sur quatre dans le monde sera touché par ce phénomène d'ici 2040, selon l’UNICEF.

Des milliers de familles ont été déplacées par de récentes sécheresse en Ethiopie.
© UNHCR/Eugene Sibomana
Des milliers de familles ont été déplacées par de récentes sécheresse en Ethiopie.

Les changements climatiques, une cause majeure

Selon le Secrétaire général, les changements climatiques sont une cause majeure de la sécheresse, mais la gestion des terres porte aussi sa part de responsabilité.

« La moitié de la population mondiale est déjà aux prises avec les conséquences de la dégradation des terres, les femmes et les filles payant le plus lourd tribut. Il est en notre pouvoir d’inverser cette spirale infernale et c’est même notre devoir », a-t-il dit.

Cette année, le thème de la Journée mondiale, « Tous ensemble pour vaincre la sécheresse », met un accent particulier sur les actions à prendre en amont pour éviter des conséquences désastreuses de la sécheresse pour l'humanité et les écosystèmes planétaires.

Selon l’ONU, en garantissant la productivité des terres et des sols, il est possible de lutter contre les changements climatiques à moindre coût, tout en protégeant les plus défavorisés, ainsi que d’améliorer les moyens de subsistance et le bien-être des personnes les plus pauvres et les plus vulnérables du monde.

Rôle crucial des femmes

L’accès des femmes à la propriété foncière est également un élément crucial de la restauration des terres.

« Nous pouvons réhabiliter les sols pour une fraction des dépenses qui sont actuellement consenties dans des subventions nuisibles à l’environnement. Chaque dollar investi dans la restauration des terres peut générer 30 fois plus de bénéfices », a souligné M. Guterres.

Il a pris pour exemple l’initiative Muraille verte pour le Sahara, en Afrique, qui a déjà permis de restaurer des millions d’hectares et créé des milliers d’emplois, de Dakar à Djibouti.

« C’est en prenant soin de nos sols et de leur biodiversité que nous pouvons lutter contre la crise climatique et contribuer à tous nos objectifs de développement durable. Agissons dès maintenant pour protéger notre avenir de la sécheresse », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.