Après 100 jours de guerre en Ukraine, 5,2 millions d’enfants ont besoin d’aide humanitaire - UNICEF

1 juin 2022

Au moins 262 enfants sont morts dans la guerre en Ukraine et 415 blessés, a annoncé mercredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), relevant que le conflit ukrainien a laissé jusqu’à présent 5,2 millions d’enfants dans le besoin.

Plus de trois mois de guerre en Ukraine ont eu des « conséquences dévastatrices pour les enfants à une échelle et à une vitesse jamais vues depuis la Seconde Guerre mondiale ».

Trois millions d’enfants en Ukraine et plus de 2,2 millions d’enfants supplémentaires réfugiés dans les pays d’accueil ont actuellement besoin d’une aide humanitaire. 

Près de deux enfants sur trois en Ukraine ont été déplacés par les combats depuis le début de l’invasion russe.

Alors que ce vendredi 3 juin marque les 100 jours depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le 24 février, l’UNICEF estime que la guerre et les déplacements de masse sont en train d’anéantir les moyens de subsistance et les possibilités économiques de nombreuses familles. Ces dernières n’ont plus un revenu suffisant pour satisfaire aux besoins élémentaires de leurs enfants et ne sont pas en mesure de leur offrir un soutien approprié.

Au moins 262 enfants morts dans la guerre en Ukraine et 415 blessés

Le conflit ukrainien a causé la mort de 262 enfants depuis fin février, selon les derniers chiffres de l’UNICEF. Au moins 415 enfants ont été blessés pendant le conflit. D’après les signalements vérifiés par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, l’Ukraine déplore en moyenne chaque jour plus de deux enfants tués et plus de quatre blessés, principalement lors d’attaques à l’arme explosive dans des zones habitées. 

Les infrastructures civiles dont dépendent les enfants continuent d’être endommagées ou détruites, dont, à ce jour, au moins 256 centres de santé et une des six écoles relevant du programme sur la sécurité dans les écoles soutenu par l’UNICEF dans l’est du pays. 

À ce bilan s’ajoutent des centaines d’établissements scolaires endommagés ailleurs sur le territoire. La situation des enfants est en outre de plus en plus préoccupante dans l’est et le sud de l’Ukraine, où les combats s’intensifient.

D’une manière générale, cette guerre a provoqué une grave crise en matière de protection de l’enfance, avertit l’UNICEF. En effet, les enfants en fuite courent un risque élevé d’être séparés de leur famille et d’être victimes de violence, de maltraitance, d’exploitation sexuelle et de traite des êtres humains.

Un garçon de dix ans marche dans la cour devant l'appartement de sa famille dans le centre de Chernihiv, en Ukraine, qui a été détruit par une frappe aérienne.
© UNICEF/Ashley Gilbertson
Un garçon de dix ans marche dans la cour devant l'appartement de sa famille dans le centre de Chernihiv, en Ukraine, qui a été détruit par une frappe aérienne.

Sans cessez-le-feu immédiat, les enfants d’Ukraine continueront de souffrir 

Ces conclusions de l’UNICEF interviennent alors que l’invasion de l’Ukraine par la Russie approche de son centième jour « d’une guerre qui a brisé la vie de millions d’enfants ». Or « sans cessez-le-feu immédiat et pourparlers de paix, les enfants d’Ukraine continueront de souffrir – tout comme les enfants vulnérables du monde entier qui pâtiront des retombées négatives de la guerre », a déclaré Catherine Russell, Directrice générale de l’UNICEF. 

Face à ces besoins humanitaires, l’agence onusienne et ses partenaires œuvrent sur le terrain, en Ukraine et dans les pays voisins. Il s’agit ainsi de fournir aux enfants et aux familles des services de protection de l’enfance, d’approvisionnement en eau et d’assainissement, de santé, de nutrition et d’éducation, entre autres interventions humanitaires. 

Dans les pays d’accueil des réfugiés, l’UNICEF soutient les systèmes nationaux, municipaux et locaux qui assurent des services essentiels. L’agence onusienne veille à la protection des enfants, en particulier des plus vulnérables.

En Ukraine, l’UNICEF a distribué des produits de santé et des fournitures médicales d’importance vitale à près de 2,1 millions de personnes dans les zones sinistrées. L’agence onusienne a assuré un accès à de l’eau potable à plus de 2,1 millions de personnes vivant dans les zones où les réseaux ont été endommagés ou détruits ;et fait parvenir des fournitures scolaires à quelque 290.000 enfants.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.