Afghanistan : l’ONU consternée par la dissolution de la Commission des droits de l'homme par les Talibans

19 mai 2022

La Haute‑Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme s’est dite consternée jeudi par la décision des Talibans de dissoudre le mécanisme indépendant de défense des droits humains en Afghanistan.

« Je suis consternée par la décision annoncée par les Talibans de dissoudre la Commission indépendante des droits de l'homme du pays », a déclaré Michelle Bachelet dans un communiqué.

La disparition de la Commission indépendante des droits de l'homme sera une étape profondément rétrograde pour tous les Afghans

Selon la Haute-Commissaire, bien que la Commission indépendante des droits de l'homme en Afghanistan (AIHRC) ait accompli « un travail extraordinaire dans des conditions extrêmement difficiles pendant de nombreuses années, en braquant les projecteurs sur les droits humains de tous les Afghans, y compris les victimes de toutes les parties au conflit », elle est « dans l'incapacité de fonctionner sur le terrain » depuis août 2021.

La cheffe des droits de l’homme de l’ONU rappelé que lors de sa visite à Kaboul en mars de cette année, elle avait discuté avec les autorités de facto « de l'importance de rétablir un mécanisme indépendant de défense des droits humains qui puisse recevoir les plaintes du public et signaler les préoccupations à l'attention des autorités de facto ».

Michelle Bachelet, Haut commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, s'adresse au Conseil des droits de l'homme
Photo ONU/Jean Marc Ferré
Michelle Bachelet, Haut commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, s'adresse au Conseil des droits de l'homme

« L'AIHRC a été une voix puissante pour les droits de l'homme et un partenaire de confiance des Nations Unies pour les droits de l'homme et sa disparition sera une étape profondément rétrograde pour tous les Afghans et la société civile afghane », a regretté Mme Bachelet.

Selon la presse les Talibans aurait justifié leur décision, estimant que l'institution n'était « plus considérée comme nécessaire ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.