New Way, partenaire du Fonds humanitaire ukrainien (FHU), distribue de l'eau aux centres pour personnes déplacées et aux centres de transit, en Ukraine.

Un Ukrainien sur six est désormais déplacé à l’intérieur de son pays (OIM)

© UNOCHA/Ukraine Humanitarian F
New Way, partenaire du Fonds humanitaire ukrainien (FHU), distribue de l'eau aux centres pour personnes déplacées et aux centres de transit, en Ukraine.

Un Ukrainien sur six est désormais déplacé à l’intérieur de son pays (OIM)

Paix et sécurité

Plus de 7,7 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays, soit un Ukrainien sur six, ont annoncé jeudi les Nations Unies, relevant qu’au total, 12,7 millions de personnes ont fui leur foyer depuis le début de l’invasion russe. 

Plus de 600.000 personnes supplémentaires ont été déplacées à l’intérieur de l’Ukraine au cours des 17 premiers jours d’avril, selon le dernier rapport de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) publié aujourd’hui. Au total, le nombre total de personnes déplacées à l’intérieur du pays depuis le début de la guerre est de plus de 7,7 millions, soit 17 % de la population du pays estimée avant le conflit à 44 millions d’habitants.

Le 5 avril, cette agence onusienne basée à Genève avait estimé à 7,1 millions le nombre de déplacés, c’est-à-dire les personnes ayant fui leur foyer mais étant restées dans le pays.

Cette nouvelle vague de déplacement représente une hausse de 9% depuis la deuxième évaluation datée du 1er avril et de 19 % depuis la première enquête publiée le 16 mars. De plus, la nouvelle évaluation menée entre le 11 avril et le 17 avril révèle que les femmes représentent au moins 60 % des personnes déplacées.

15 % des déplacés prévoient de rentrer chez eux dans les deux semaines à venir

« Les femmes et les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées ont été touchés de manière disproportionnée car ils représentent tous un groupe de personnes très vulnérables », a déclaré dans un communiqué le Directeur général de l’OIM, António Vitorino.

Parmi les personnes actuellement déplacées, 15 % prévoient de rentrer chez elles dans les deux semaines à venir, se dirigeant principalement vers Kiev et le nord du pays. Dans le même temps, 8 % de la population générale déclarent avoir vu leur maison endommagée par des attaques.

Plus de la moitié des déplacés internes - principalement dans l’est de l’Ukraine - ont fait état d’un manque de certains produits alimentaires. Près de 30 % des familles ayant des enfants de moins de 5 ans disent avoir des problèmes pour obtenir suffisamment de nourriture pour leurs enfants depuis le début de la guerre, contre 25 % dans le rapport du 1er avril.

D’une manière générale, les besoins les plus urgents identifiés sont l’argent liquide et l’accès à un soutien financier, suivis par les médicaments et les fournitures médicales. 

« L’aide aux populations vulnérables touchées par la guerre se poursuit, mais un cessez-le-feu humanitaire est crucial pour permettre la livraison de l’aide et l’accès aux communautés difficiles à atteindre », a fait valoir le Chef de l’OIM.

Plus de 5 millions d’Ukrainiens ont également fui leur pays

En plus des 7 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays, plus de 5 millions de personnes ont fui leur pays et franchi les frontières internationales. Au total, ce sont donc plus de 12,7 millions de personnes, qui ont dû quitter leur foyer soit en traversant la frontière pour gagner les pays limitrophes, soit en trouvant refuge ailleurs en Ukraine.

Selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), 5.085.360 Ukrainiens ont quitté leur pays depuis le début de l’offensive russe, soit 50.921 de plus que le chiffre publié mercredi. Au mois d’avril ce sont pour l’heure, un peu plus de 1.050.000 Ukrainiens qui ont fui, bien moins que les 3,4 millions qui avaient choisi l’exode au mois de mars.

L’Agence de l’ONU pour les migrations (OIM) avait indiqué que plus de 218.000 non-Ukrainiens, essentiellement des étudiants et des travailleurs migrants, ont aussi quitté l’Ukraine pour les pays voisins. Cela signifie que plus de 5,25 millions de personnes au total ont fui l’Ukraine depuis le début de la guerre.