Covid-19 : l’OMS mise sur un nouvel élan pour intensifier la vaccination en Afrique

24 février 2022

Un an après les premières livraisons de vaccins contre la Covid-19 en Afrique par le Mécanisme COVAX, près de 400 millions de doses ont été administrées sur le continent, a annoncé jeudi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), relevant toutefois que « les taux de vaccination sur le continent sont les plus faibles au monde ».

Selon la Branche africaine de l’OMS, il s’agit du « déploiement de vaccins le plus important dans la Région en une seule année ». « S’il s’agit là d’un grand pas en avant, nous avons néanmoins besoin d’un véritable bond en avant », a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, relevant que « les campagnes de vaccination de masse constituent une tactique permettant aux pays d’accélérer le déploiement des vaccins ».

Après des débuts laborieux suivant les premières livraisons de vaccins par le COVAX le 24 février 2021, l’Afrique dispose désormais d’un approvisionnement régulier en vaccins. En effet, 90% des livraisons effectuées par ce dispositif de l’ONU ont eu lieu au cours des six derniers mois.

Le fossé mondial de l’équité vaccinale est peut-être en train de se résorber

Au total, le Mécanisme COVAX a expédié plus de 430 millions de doses à 50 pays africains, selon l’OMS.

De plus, les livraisons de vaccins anti-Covid-19 sur le continent ont augmenté de plus de 100% entre novembre 2021 et janvier 2022 par rapport aux trois mois précédents.

Au total, les livraisons par le COVAX représentent près des deux tiers des plus de 680 millions de doses de vaccins livrées à l’Afrique au cours de l’année écoulée. L’Union africaine a expédié environ 6% des doses, le reste de l’approvisionnement en doses de vaccins étant assuré dans le cadre d’accords bilatéraux.

Selon l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU, le fossé mondial en matière d’équité vaccinale est peut-être en train de se résorber, mais beaucoup reste à faire. « Dans les mois à venir, le COVAX se réjouit à l’idée d’apporter un accompagnement supplémentaire aux pays », a déclaré Aurélia Nguyen, Directrice générale du Bureau du Mécanisme COVAX.

Les gains d’une campagne au Kenya ou en Guinée-Bissau

En vue de renforcer l’adoption du vaccin, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Gavi, l’Alliance du vaccin, et d’autres partenaires ont désigné une vingtaine de « pays prioritaires », qui vont bénéficier d’un soutien intensifié. Des campagnes de vaccination de masse sont déjà menées dans 10 pays afin d’atteindre 100 millions de personnes d’ici fin avril 2022.

Divers environnements urbains sont ciblés, notamment des centres commerciaux et des marchés, ainsi que dans les communautés rurales difficiles à atteindre. Avec un tel dispositif, des pays signalent une forte augmentation du nombre de personnes vaccinées.

Au cours de la campagne de deux semaines qu’il a menée début février, le Kenya a triplé le nombre de doses de vaccins administrées par rapport au nombre de personnes qui avaient été vaccinées lors des deux semaines précédant le début de la campagne. En Guinée-Bissau, près de 125.000 doses de vaccins ont été administrées au cours d’une campagne de deux semaines en février, contre 11.000 doses de vaccins sur l’ensemble du mois de janvier.

Un jeune garçon portant un masque alors qu'il marche dans Mathare, un quartier informel de Nairobi, au Kenya.
© UNICEF/Alissa Everett
Un jeune garçon portant un masque alors qu'il marche dans Mathare, un quartier informel de Nairobi, au Kenya.

Seuls 13% des Africains sont entièrement vaccinés

Ces vastes campagnes interviennent alors que jusqu’à présent, seuls 13% des Africains sont entièrement vaccinés. Dix-huit pays ont vacciné moins de 10 % de leur population et trois pays ont vacciné moins de 1% de leur population. Vingt-neuf pays ont utilisé moins de 50% de leurs stocks de vaccins.

Selon l’OMS, les populations à haut risque ne sont toujours pas desservies comme il se doit par les programmes de vaccination. Dans les 27 pays qui communiquent des données sur la vaccination des agents de santé, 33% de leurs effectifs sanitaires sont entièrement vaccinés.

Dans les 24 pays africains qui communiquent des données sur la vaccination des personnes âgées, seuls 21% des adultes de plus de 50 ans sont entièrement vaccinés. Seulement 11% des personnes souffrant de comorbidités sont entièrement vaccinées dans les 20 pays rapportant ces données.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.