Un cas de polio sauvage détecté au Malawi, le premier en Afrique en plus de cinq ans (OMS)

Vaccination d'un enfant de moins de 5 ans contre la polio au marché St Michel à Cotonou au Bénin.
©Yézaël Adoukonou/ Nations Unies Bénin
Vaccination d'un enfant de moins de 5 ans contre la polio au marché St Michel à Cotonou au Bénin.

Un cas de polio sauvage détecté au Malawi, le premier en Afrique en plus de cinq ans (OMS)

Santé

Un cas de poliovirus sauvage de type 1, le seul encore en circulation dans le monde après l’éradication des deux autres types depuis 2015, a été signalé au Malawi, a annoncé jeudi soir l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), précisant qu’il s’agit du premier cas détecté en Afrique en plus de cinq ans.

Les autorités du Malawi ont averti que cette souche PVS1 avait été repérée chez un enfant dans la capitale Lilongwe, a indiqué l’OMS. Les analyses en laboratoire ont établi qu’elle était liée à celle en circulation dans la province de Sindh au Pakistan. Le PVS1 est endémique dans seulement deux pays d’Asie du sud : le Pakistan et l’Afghanistan voisin.

Tweet URL

Dans la mesure où il s’agit d’un cas importé du Pakistan, cette détection n’affecte pas le statut de certification de la Région africaine comme étant exempte de poliovirus, a souligné l’organisation.

« Grâce à un niveau de surveillance élevé de la polio sur le continent et à la capacité de détecter rapidement le virus, nous pouvons promptement répondre et protéger les enfants de l’impact débilitant de cette maladie », a déclaré dans un communiqué, la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

L’équipe de riposte rapide de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP), qui est basée au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, est en train de déployer une équipe au Malawi pour soutenir la coordination, la surveillance, la gestion des données, la communication et les opérations.

L’organisation internationale a notamment prévu d’accroître les vaccinations au Malawi et la surveillance a été renforcée dans les pays voisins.

Le dernier cas de polio sauvage en Afrique remonte à 2016 au Nigéria

« Suite à la détection de la polio sauvage au Malawi, nous prenons des mesures urgentes pour prévenir son éventuelle propagation », a ajouté la Dre Moeti.

L’Afrique bénéficie du statut de région exempte de poliovirus sauvage depuis août 2020 lorsque toutes les formes de poliovirus sauvage ont été éliminées sur le continent. Il ne faut aucun cas pendant quatre ans pour l’obtenir. « Tant que le virus de la polio sauvage existe quelque part dans le monde, tous les pays sont exposés au risque de l’importer », a-t-elle rappelé.

Le dernier cas de virus de polio sauvage en Afrique a été identifié dans le nord du Nigéria en 2016 et il n’y a eu que cinq cas dans le monde en 2021. « Donc tout cas de virus de polio sauvage est un évènement important et nous mobiliserons toutes les ressources pour soutenir la riposte du pays », a fait valoir Dr Modjirom Ndoutabe, Coordonnateur du programme Polio au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique.

La polio est une maladie hautement infectieuse causée par un virus. Celui-ci envahit le système nerveux et peut causer une paralysie totale en quelques heures. Le virus est transmis de personne à personne principalement par la voie fécale-orale ou, moins fréquemment, via de l’eau ou d’aliments contaminés, puis il se multiplie dans les intestins. Même s’il n’existe pas de traitement de la polio, la maladie peut être évitée par l’administration d’un vaccin simple et efficace.