BLOG EN DIRECT : Conférence de donateurs pour la reconstruction en Haïti

16 février 2022

Six mois après le tremblement de terre dévastateur dans le Sud-Ouest d’Haïti ayant causé la mort de 2.200 personnes et faisant 12.700 blessés, la communauté internationale s'associe au gouvernement d'Haïti pour collecter jusqu'à 2 milliards de dollars pour le relèvement et la reconstruction à long terme du pays.

16h30 : alors, que se passe-t-il ensuite ?

 

La conférence internationale vise à montrer la solidarité avec Haïti et il y a eu des messages de soutien du monde entier, y compris du Mali, de Cuba et du Canada, ainsi que de l'Union européenne et du Japon. En ces temps de pandémie, beaucoup se sont connectés à distance en ligne.

Bien sûr, l'événement vise également à collecter des fonds pour répondre à tous les besoins décrits dans l'évaluation post-catastrophe. De nombreux pays ou organisations qui s'engagent aujourd'hui avaient déjà indiqué leur engagement financier avant le début de la conférence, mais certains annoncent de nouvelles contributions.

Une partie du financement se retrouvera dans le Fonds fiduciaire multi-partenaires qui est administré par l'ONU et le gouvernement haïtien, et qui garantit que les fonds sont distribués aux secteurs qui en ont le plus besoin.

L'objectif est de lever 2 milliards de dollars, bien qu'il ne soit pas prévu que ce montant soit levé aujourd'hui, mais d'autres engagements devraient suivre. Mais avec plus de 25% ou plus de 500 millions de dollars déjà promis, Haïti est déjà sur la voie de la reconstruction et du relèvement.

14h30 : les priorités comprennent les infrastructures, la santé et l'éducation, la sécurité alimentaire

Les 2 milliards de dollars dont Haïti a besoin pour la reconstruction et le relèvement touchent à peu près tous les aspects de la vie quotidienne.

Plus de la moitié, soit plus d'un milliard de dollars, sera nécessaire pour reconstruire, réparer ou renforcer 137.585 maisons.

La prochaine intervention la plus coûteuse concerne les besoins en matière de santé et d'éducation, soit environ 400 millions de dollars, et le secteur de la santé, soit environ 40 millions de dollars. Les mesures de sécurité alimentaire ont été chiffrées à près de 55 millions de dollars.

La réhabilitation et la construction d'infrastructures de transport améliorées coûtent 142 millions de dollars.

13h35 : l'effort de reconstruction va inclure tout le monde, selon le Premier ministre 

Des membres du communauté dans le sud-ouest d'Haïti réhabilitent une route endommagée par le séisme.

Le Premier ministre, Ariel Henry, a déclaré lors de la conférence que l'effort de reconstruction et de relèvement inclurait tout le monde.

« Toutes les communautés de la péninsule méridionale n'ont pas été touchées de la même manière. Certaines ont subi plus de dégâts et de pertes que d'autres. Cependant, le plan de relance inclut toutes les régions qui ont été directement et indirectement touchées », a-t-il dit.

Et il a ajouté qu'Haïti devait se concentrer sur « une reprise résiliente face à des aléas multiples et complexes en ajoutant des approches innovantes basées sur un processus inclusif et coordonné ».

Le gouvernement a réagi rapidement après la catastrophe et, dans les six semaines, a produit une évaluation des besoins post-catastrophe estimés à près de 2 milliards de dollars.

12h45 : « la population d'Haïti doit toujours être prioritaire » - Amina Mohammed

La Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Amina Mohammed, à l'évènement pour aider à la reconstruction et au relèvement en Haïti.
PNUD/Borja Lopetegui Gonzalez
La Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Amina Mohammed, à l'évènement pour aider à la reconstruction et au relèvement en Haïti.

La Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Amina Mohammed, s'est rendue dans le pays quelques jours seulement après le tremblement de terre d'août et elle est revenue six mois plus tard pour prêter sa voix aux efforts de reconstruction, affirmant que « la population d'Haïti doit toujours être prioritaire ».

Elle a rendu hommage à la résilience des Haïtiens en disant qu'« à maintes reprises, ils pleurent leurs pertes, puis ils se relèvent et reconstruisent leur vie ».

Elle a également reconnu le rôle de premier plan que le gouvernement avait joué au lendemain du tremblement de terre, affirmant qu'« en partenariat avec les communautés et les acteurs internationaux, des secours d'urgence ont été fournis à 600.000 personnes dans le besoin ».

Et elle a ajouté qu'« au fur et à mesure que la réponse se déroulait, le gouvernement haïtien a pris des mesures importantes vers le relèvement et la reconstruction ».

12h30 : la préparation aux catastrophes sauve des vies

Beaucoup plus de personnes sont mortes lors du tremblement de terre de 2010 que lors de la catastrophe de 2021, en grande partie parce qu'il a frappé des communautés urbaines alors qu'en 2021 les communautés affectées étaient plutôt rurales.

Le nombre de décès a également été très élevé en 2010 parce qu'Haïti n'était tout simplement pas préparé à une catastrophe naturelle aussi dévastatrice.

En fait, un responsable du gouvernement a qualifié la réponse de chaotique. Avec une meilleure préparation, de nombreuses vies auraient pu être sauvées.

Des enseignements importants ont été tirés de 2010, dont l'un était l'importance de produire rapidement une évaluation des besoins post-catastrophe.

12h10 : évaluer le coût de la reconstruction

L'hôpital de Référence Communautaire de l'Asile dans le sud-ouest d'Haïti a été fortement endommagé lors du séisme du 14 août 2021.

La réponse au tremblement de terre d'août a été beaucoup plus efficace avec le gouvernement haïtien à la tête des efforts.

Il a décidé quelles étaient les priorités et a demandé à la communauté internationale de fournir le soutien approprié, contrairement au tremblement de terre de 2010.

Six semaines seulement après le séisme d'août 2021, le gouvernement avait produit son évaluation des besoins post-catastrophe.

Le coût de la reconstruction et du relèvement a été évaluéé à environ 2 milliards de dollars.

11h45 : un énorme effort humanitaire

Des enfants haïtiens attendent de recevoir un repas scolaire fourni par le PAM.
ONU Haïti/Daniel Dickinson
Des enfants haïtiens attendent de recevoir un repas scolaire fourni par le PAM.

Un énorme effort de secours humanitaire dirigé par le gouvernement haïtien a été monté au lendemain de la catastrophe d'août et les agences des Nations Unies ont été fortement impliquées. L'UNICEF et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) ont soutenu les mères après que la maternité d'un hôpital local a été rasée.

Et le Programme alimentaire mondial (PAM) a fourni des repas aux écoliers, dont beaucoup venaient de familles d'agriculteurs qui avaient perdu leurs terres ou leurs stocks de nourriture et de semences.

Haïti demeure l'un des pays les moins développés au monde.
OIM/Monica Chiriac
Haïti demeure l'un des pays les moins développés au monde.

11h25 : d'importants dégâts

Le tremblement de terre d'août a frappé une région essentiellement rurale. Il a fait 2.300 morts et près de 13.000 blessés.

D'énormes dégâts ont également été causés aux infrastructures, notamment aux maisons, aux hôpitaux, aux écoles et aux routes. Vous pouvez en savoir plus sur ce qui s'est passé ici : Reconstruire Haïti : le chemin du relèvement après le tremblement de terre

Ce n'est pas la première fois qu'Haïti subit un tremblement de terre catastrophique. En 2010, quelque 220.000 personnes seraient mortes dans un séisme dont l'épicentre était proche de Port-au-Prince.

11h15 : une conférence pour aider Haïti

Les 12 derniers mois ont été très difficiles pour Haïti : une crise économique, l'assassinat du chef de l'État, l'insécurité croissante et la menace accrue d'enlèvements par des gangs, sans oublier la menace persistante de la Covid-19, ont compliqué une situation humanitaire déjà difficile dans ce qui est le pays le plus pauvre et le moins développé dans l'hémisphère occidental.

Et puis, le 21 août de l'année dernière, un tremblement de terre meurtrier de magnitude 7,2 a frappé le sud-ouest du pays, causant de nombreux morts et des destructions massives. 

Aujourd'hui, dans la capitale d'Haïti, Port-au-Prince, le gouvernement haïtien rassemble des donateurs internationaux pour soutenir la reconstruction et le relèvement dans la région touchée et pour s'assurer que le pays est mieux préparé à toute future catastrophe naturelle.

La réunion vient de commencer, et nous allons bloguer en direct sur l'événement… vous pouvez la suivre en direct ici sur ONU Webcast

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.