Afghanistan : l’ONU s’inquiète du sort de deux autres militantes féministes

4 février 2022

La Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a demandé au gouvernement des Talibans de fournir des informations concernant le sort de deux militantes féministes en Afghanistan, deux semaines après la disparition d’autres activistes.

« La MANUA demande aujourd’hui au ministère des Affaires intérieures de l’Émirat islamique d’Afghanistan des informations urgentes à propos des dernières arrestations par les Talibans de deux autres femmes activistes signalées ces dernières 24 heures à Kaboul », a twitté jeudi soir la mission onusienne.

L’ONU « réitère son appel à la libération de toutes les femmes activistes disparues ainsi que de leurs proches », a ajouté l’institution, qui ne donne pas l’identité des deux dernières militantes féministes supposées arrêtées. 

Mais ces arrestations interviennent deux semaines après la disparition de deux autres militantes, Tamana Zaryabi Paryani et Parwana Ibrahimkhel, quelques jours après leur participation à une manifestation à Kaboul en faveur des droits des femmes. 

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (HCDH) s’est d’ailleurs alarmé, mardi dernier, de la disparition d’activistes afghans dont quatre militantes des droits des femmes.

Elles avaient participé à une manifestation pacifique le 16 janvier dernier, pour demander le respect des droits fondamentaux des femmes.

Les services de la Haute-Commissaire Michelle Bachelet a demandé que des mesures soient prises pour assurer leur libération immédiate et en toute sécurité. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.