Iraq : quatre enfants tués et deux autres blessés par des engins explosifs – UNICEF

Des enfants jouent dans un quartier ravagé par la guerre en Iraq.
© UNICEF/UN0330643/Anmar
Des enfants jouent dans un quartier ravagé par la guerre en Iraq.

Iraq : quatre enfants tués et deux autres blessés par des engins explosifs – UNICEF

Aide humanitaire

Quatre enfants dont trois garçons et une fille ont été tués et deux autres enfants blessés la semaine dernière, à la suite d’une explosion d’engins explosifs à Bagdad, la capitale iraquienne, et dans la province de Babel, a annoncé mercredi le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), soulignant que « les restes explosifs de guerre sont aussi mortels pour les enfants que la guerre elle-même ».

« Ces événements ont eu lieu dans la province de Babel et à Bagdad et se sont produits alors que les enfants effectuaient leurs tâches quotidiennes, comme le ramassage du bois », a déclaré dans un communiqué Sheema SenGupta, Représentante de l’UNICEF en Iraq.

L’UNICEF rappelle à toutes les parties prenantes que la nécessité de préserver la sécurité des enfants doit rester la considération première dans tous les contextes.

L’Iraq est le théâtre d’explosions récurrentes causées par des engins explosifs principalement posés par les éléments de Daech, en plus des mines et des bombes non explosées laissées par les guerres successives dans le pays. « Tragiquement, comme indiqué dans une déclaration de l’UNICEF en août dernier, il ne s’agit pas d’une perte isolée de vies d’enfants », a ajouté Mme SenGupta.

Une cinquantaine d’enfants tués l’année dernière

En 2021, les restes explosifs de guerre et les munitions non explosées ont tué au moins 52 enfants et blessé 73 autres. Selon l’UNICEF, le nombre d’enfants victimes a augmenté de 67% par rapport à 2020 (79 enfants dont 61 garçons).

« Les restes explosifs de guerre continuent d’être la principale raison des pertes civiles, les enfants étant particulièrement vulnérables - leur petite taille les rend plus susceptibles de recevoir l’impact complet de l’explosion, ce qui la rend encore plus meurtrière », a fait valoir la Représentante de l’UNICEF.

Face à ce tableau tragique, l’UNICEF estime que des efforts concertés plus importants sont nécessaires pour réduire l’impact croissant de ces explosifs, en particulier chez les garçons. L’UNICEF demande instamment à toutes les parties de redoubler d’efforts pour éliminer les mines et les munitions non explosées existantes, de promouvoir l’aide aux victimes et de faire respecter le droit des enfants à un environnement sûr et protecteur.

L’agence onusienne exhorte également le gouvernement et les donateurs à soutenir l’intensification et la mise en place d’activités d’éducation au risque des munitions explosives afin que les enfants et les autres membres de la communauté reçoivent une éducation face au risque posé par ces munitions dans les écoles et les communautés de toutes les zones précédemment affectées par le conflit en Iraq.

Sur le terrain, l’UNICEF continue à travailler sur l’aide aux victimes, à fournir des services d’orientation vers des traitements médicaux et un soutien psychosocial si nécessaire.