Une fillette de 12 ans de la province de Badghis tient sa petite sœur dans ses bras.

Afghanistan : un séisme d’une magnitude 5,3 fait au moins 26 morts dans la province de Badghis

© UNICEF/Husseini
Une fillette de 12 ans de la province de Badghis tient sa petite sœur dans ses bras.

Afghanistan : un séisme d’une magnitude 5,3 fait au moins 26 morts dans la province de Badghis

Aide humanitaire

Au moins 26 personnes ont péri, pour la plupart dans l’effondrement des toits de leurs maisons, lorsqu’un séisme de magnitude 5,3 a frappé la province de Badghis, dans l’ouest de l’Afghanistan, selon un bilan fourni mardi par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« Les premiers rapports indiquent que 26 personnes auraient été tuées et quatre personnes blessées », a indiqué l’OCHA. Des centaines de maisons des infrastructures ont été endommagées ou détruites dans le district de Qadis, dans la province de Badghis.

Selon l’OCHA, les fortes pluies qui se sont abattues sur la région avant le tremblement de terre auraient rendu les maisons en briques de terre plus vulnérables aux dommages.

Le tremblement de terre, qui a été précédé d’un séisme plus faible, a également été ressenti dans les provinces d’Herat, Ghor et Farah dans l’ouest du pays. 

Le séisme de magnitude 5,3 a frappé le district de Qadis, dans la province de Badghis, dans la région occidentale de l’Afghanistan, à 16 h 10 heure locale (UTC+4 h 30), le 17 janvier 2022. Selon un communiqué de l’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS), l’épicentre se trouve à 41 kilomètres à l’est de la ville centrale de Kale-i Nev, dans la province de Badghis

Une équipe d’évaluation inter-institutions déployée ce mardi

Selon l’agence humanitaire onusienne, les personnes dont les maisons ont été endommagées ou détruites sont accueillies par leurs proches et d’autres membres de leur communauté. Les rapports préliminaires de l’OCHA indiquent que les besoins les plus urgents sont la nourriture, les abris, les articles non alimentaires et les matériaux de chauffage.

« L’équipe de coordination opérationnelle (OCT) de la région occidentale de l’Afghanistan a été mobilisée et une équipe d’évaluation inter institutions est déployée aujourd’hui (mardi 18 janvier) dans les zones touchées du district de Qadis », a déclaré lors d’un point de presse à Genève, le porte-parole d’OCHA, Jens Laerke. 

Une première aide d’urgence sera fournie sous forme de repas chauds, d’équipes sanitaires mobiles et de distribution de comprimés de purification de l’eau, de kits d’hygiène et de kits d’eau.

Une aide alimentaire à plus de 9 millions de personnes depuis septembre 2021

L’Afghanistan est fréquemment frappé par des séismes, en particulier dans la chaîne montagneuse de l’Hindu Kush, qui se trouve à la jonction entre les plaques tectoniques eurasienne et indienne.  En 2015, près de 200 personnes avaient péri dans le pays à la suite d’un séisme de magnitude 7,5.

Le tremblement de terre de lundi intervient alors que l’Afghanistan subit déjà une situation humanitaire catastrophique, nourrie par de fortes sécheresses dans l’année, qui ont particulièrement affecté des provinces reculées et rurales comme celle de Badghis.

C’est dans ce contexte que les organismes humanitaires des Nations Unies continuent d’intensifier leur réponse en Afghanistan. Les partenaires humanitaires de l’ONU ont ainsi fourni depuis septembre 2021 une aide alimentaire à 9,4 millions de personnes. L’ONU a également aidé plus de 145.000 enfants grâce à des activités éducatives communautaires.

Les partenaires humanitaires de l’ONU ont également fourni des soins de santé primaires et secondaires à plus de 1,6 million de personnes et traité plus de 275.000 enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition aiguë. En outre, plus de 500.000 personnes ont reçu une assistance en matière d’eau et d’assainissement.