Ouganda : l’ONU condamne le double attentat à Kampala

17 novembre 2021

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a condamné fermement mardi les attaques terroristes perpétrées à Kampala en Ouganda le 16 novembre. 

« Le Secrétaire général exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes de ces actes de violence méprisables et souhaite un rétablissement complet aux personnes blessées », a dit dans une déclaration son porte-parole Stephane Dujarric

« Les Nations Unies expriment l'espoir que toutes les personnes impliquées dans la commission de ces attaques seront rapidement traduites en justice », a -t-il ajouté.

Selon la presse, au moins trois personnes ont été tuées et une trentaine blessées le matin du mardi 16 novembre, lors d'un double attentat-suicide dans le quartier d'affaires de la capitale ougandaise, revendiqué par l'organisation jihadiste État islamique (EI). Les deux explosions se sont produites à trois minutes d'intervalle.

La première attaque a été menée à un check-point près du quartier général de la police par un homme transportant une bombe dans un sac à dos ; la deuxième par deux hommes « déguisés en moto taxis » à proximité de l'entrée du Parlement.

Selon la presse toujours, la police ougandaise a attribué les attaques de mardi à un « groupe local lié aux ADF », les Forces démocratiques alliées, rébellion active dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). L'organisation État islamique désigne les ADF comme sa « province d'Afrique centrale » (Iscap, en anglais). 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.