De la nourriture est distribuée dans la région d'Afar en Ethiopie.

Éthiopie : l’ONU alloue 40 millions de dollars de son fonds d’urgence pour la réponse humanitaire dans le nord du pays

© WFP/Claire Nevill
De la nourriture est distribuée dans la région d'Afar en Ethiopie.

Éthiopie : l’ONU alloue 40 millions de dollars de son fonds d’urgence pour la réponse humanitaire dans le nord du pays

Paix et sécurité

Le Chef des opérations humanitaires des Nations Unies, Martin Griffiths, a alloué lundi 25 millions de dollars du Fonds central de réponse d’urgence (CERF) pour soutenir l’aide humanitaire vitale et la protection des civils en Éthiopie.  Une allocation de 15 millions de dollars provenant du Fonds humanitaire pour l’Éthiopie (EHF), basé dans le pays, a également été annoncée, portant à 40 millions de dollars l’injection totale de nouvelles ressources pour l’Éthiopie.

L’allocation combinée de ces fonds permettra d’intensifier les opérations d’urgence dans les régions du nord de l’Éthiopie touchées par le conflit et de soutenir une réponse rapide à la sécheresse dans le sud du pays. Dans tout le pays, les besoins augmentent. 

« Cette injection d’argent aidera les organisations d’aide à répondre aux besoins de protection et de secours de certaines des personnes les plus vulnérables », a déclaré dans un communiqué, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordinateur des secours d’urgence, Martin Griffiths.

Dans les régions du Tigré, de l’Amhara et de l’Afar, l’allocation soutiendra les agences de secours fournissant une protection et d’autres aides vitales aux personnes touchées par le conflit. Les femmes, les garçons et les filles continuent de supporter le poids du conflit, mais leurs besoins de protection restent sous-financés.

Des millions de personnes vivent sur le fil du rasoir dans le nord de l’Éthiopie

Sur le terrain, des millions de personnes dans le nord de l’Éthiopie « vivent sur le fil du rasoir alors que la crise humanitaire ne cesse de s’aggraver ». 

Dans les régions de Somali et d’Oromia, touchées par la sécheresse, les fonds supplémentaires permettront de soutenir une réponse rapide et une action anticipée. Les agences de secours fourniront de l’eau potable, notamment pour prévenir les maladies d’origine hydrique et atténuer le risque d’épidémie de choléra. Les agences aideront également les communautés pastorales à préserver leur bétail.

Cette nouvelle allocation porte le soutien du CERF à l’Éthiopie cette année à 65 millions de dollars, ce qui fait de l’Éthiopie le deuxième plus grand bénéficiaire de ces fonds d’urgence en 2021. 

Le soutien d’Addis Abeba cette année s’élève désormais à quelque 80 millions de dollars.  Cependant, l’ONU estime que les opérations humanitaires dans tout le pays font face à un déficit de financement de 1,3 milliard de dollars, dont 350 millions de dollars pour la réponse au Tigré.