« Quand les femmes prennent la paix en main »

21 octobre 2021

La contribution des femmes activistes à la construction de la paix dans le monde est mise en évidence dans une exposition d'images prises par des femmes photographes. Cette exposition, intitulée « Quand les femmes prennent la paix en main », a été inaugurée jeudi au siège de l'ONU à New York.

« Quand les femmes prennent la paix en main », présente le profil de 14 femmes de trois continents qui ont joué le rôle de médiatrices auprès de groupes armés, participé à des pourparlers de paix, proposé des solutions politiques et plaidé pour les droits et la participation des femmes.

Leurs histoires nous parviennent de la République centrafricaine, de la République démocratique du Congo, du Mali, du Soudan et du Soudan du Sud, du Liban, du Yémen et de la Colombie.

Selon l'ONU, malgré les progrès réalisés au cours des dernières années, les femmes sont encore fréquemment exclues des processus de paix formels, alors que leurs expériences, leurs connaissances et leurs compétences diverses ne sont souvent pas reconnues. 

Ola al-Aghbary est la fondatrice de la Sheba Youth Foundation for Development, qui se concentre sur l'autonomisation des jeunes et des femmes au Yémen.   .
Hana Haza'a
Ola al-Aghbary est la fondatrice de la Sheba Youth Foundation for Development, qui se concentre sur l'autonomisation des jeunes et des femmes au Yémen. .

Des femmes photographes locales 

L’ONU s’est associée à des femmes photographes locales, qui non seulement documentent les histoires des femmes qui s’efforcent d’instaurer un climat de paix dans leurs communautés, mais font aussi face aux mêmes défis.

« Lorsque je capture les visages et les voix de ces femmes, je ressens de l’espoir et de la fierté », a déclaré la photographe malienne Kani Sissoko. « Ce travail me permet d’avoir un dialogue avec la génération future, de montrer qu’une femme a sa place partout et pas seulement à la maison ».

L 'exposition virtuelle et physique a été lancée en septembre dernier durant la 76e session de l’Assemblée générale de l’ONU : sur le site web de UN Exhibits et l'exposition physique à l'emplacement phare de Photoville au bord de l'eau à Dumbo près du pont de Brooklyn à New York. 

L'exposition s’est ouverte jeudi au siège de l'ONU à New York, en marge du débat du Conseil de sécurité sur les femmes, la paix et la sécurité, qui met l’accent cette année sur la contribution des femmes locales au maintien de la paix, à la consolidation de la paix et aux cadres de transition pendant et après les opérations de paix des Nations Unies.  

Vous pouvez en savoir plus sur la manière dont ces 14 femmes ont fait la paix, ainsi que sur les photographes qui les ont profilées.

Les femmes restent trop souvent à la périphérie des processus de paix

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a inauguré l’exposition.

Devant le Conseil de sécurité, il a indiqué que « l'exposition donne vie aux histoires inspirantes de femmes du monde entier qui consacrent leur vie à la cause la plus importante et la plus conséquente de toutes : La paix ». 

« Depuis la sécurité de cette salle, nous discutons et débattons des voies de la paix pour les pays du monde entier », a-t-il ajouté. « Mais les femmes représentées dans l'exposition sont en première ligne de la lutte pour la paix. Ce sont des bâtisseuses de paix, des actrices du changement et des militantes. Des défenseurs des droits de l'homme.  Des décideurs et des leaders. Elles jouent un rôle de médiateur et négocient avec les groupes armés. Elles mettent en œuvre des accords de paix et favorisent les transitions pacifiques. Et se battent pour les droits des femmes et la cohésion sociale dans leurs communautés ». 

« Pourtant, les femmes restent trop souvent à la périphérie des processus de paix officiels. Et elles sont largement exclues des salles où se prennent les décisions », a-t-il déploré 

L’exposition sera ensuite présentée dans certaines missions de maintien de la paix en Afrique, telles qu’en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud.
 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.