Le multilatéralisme reste la « seule voie » pour relever les défis communs, estime le Président de l’Assemblée générale

1 octobre 2021

Le multilatéralisme reste « le seul moyen de relever les défis communs », a déclaré le président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Abdulla Shahid, aux journalistes vendredi, lors de sa première conférence de presse depuis la conclusion de la semaine annuelle de haut niveau.

La Covid-19 reste un défi majeur qui « ne sera pas terminé tant que nous n'aurons pas atteint la vaccination universelle », a-t-il déclaré, annonçant un plan visant à convoquer une réunion de haut niveau en janvier pour faire le point sur l'effort mondial d'inoculation.

Constatant que « l'humanité a fait preuve d'une ingéniosité et d'une solidarité extraordinaires avec les vaccins en un temps record », le Président de l'Assemblée s'est dit convaincu que « nous avons la capacité d'immuniser le monde entier».

Ce que nous devons faire maintenant, c'est agir collectivement pour garantir que tous ceux qui en ont besoin recevront le vaccin - Abdulla Shahid, Président de l'Assemblée générale

« Ce que nous devons faire maintenant, c'est agir collectivement pour garantir que tous ceux qui en ont besoin recevront le vaccin », a-t-il fait valoir. « Nous ne pouvons pas simplement accepter que moins de trois pour cent des personnes en Afrique aient reçu une injection », alors que d'autres régions administrent déjà des rappels.

Pour faire face à l'autre menace mondiale que représente le changement climatique, le Président de l'Assemblée convoquera, en format hybride, le 26 octobre, un événement intitulé « Agir pour le climat - pour les personnes, pour la planète et pour la prospérité».

« Cet événement sera axé sur l'écart entre les capacités techniques et financières actuelles et celles requises pour atteindre l'objectif de 1,5 degré... [et] pour montrer comment cet écart peut être comblé».

M. Shahid a déclaré que ce serait l'occasion pour les États membres, la société civile et d'autres acteurs de se réunir pour « faire le point sur les initiatives visant à relever les ambitions sur la voie de la COP26 », qui aura lieu début novembre à Glasgow, en Écosse.

Dialogues Holhuashi

Le Président de l'Assemblée a annoncé qu'il continuerait à tenir des consultations informelles avec les représentants permanents, sous la forme de « Dialogues Holhuashi », expliquant que dans son pays natal, les Maldives, un Holhuashi est un lieu de rencontre pour discuter des idées et des questions importantes pour la communauté.

Il a déclaré que cinq sessions de ce type auraient lieu, « pour apporter l'esprit du Holhuashi » à l'Assemblée, et « créer un espace de dialogue, d'échange de vues et de discussion sur les solutions ».

La première sera consacrée aux personnes et au changement climatique : « Il s'inscrit dans le cadre d'une série d'événements que nous prévoyons pour le mois d'octobre sur le thème du changement climatique, dans la perspective de la COP26 », a déclaré M. Shahid aux correspondants.

Les paysans sont particulièrement vulnérables aux impacts des crises climatiques.et autres catastrophes.
FAO/Fredrik Lerneryd
Les paysans sont particulièrement vulnérables aux impacts des crises climatiques.et autres catastrophes.

Renverser la vapeur en matière d'égalité des sexes

Alors que les effets de la pandémie se poursuivent, M. Shahid a noté qu'il devient de plus en plus évident que pour mieux reconstruire, « il est vital d'adopter une approche sexospécifique de la réponse et du redressement ».

À ce titre, il a annoncé qu'il allait reconstituer le Conseil consultatif du président de l'Assemblée générale sur l'égalité des sexes.

« Si nous ne prenons pas les mesures nécessaires pour inverser la tendance, il nous faudra plus de 135,6 ans, selon des études récentes, pour combler l'écart entre les sexes », a déclaré le responsable de l'ONU. « Nous devons être plus rapides que cela ».

M. Shahid a expliqué que le Conseil réunira un « vaste éventail de compétences » provenant des États membres, du système des Nations Unies, du secteur privé et d'autres entités, afin de garantir une « perspective véritablement inclusive pour une approche à facettes multiples » visant à faire progresser l'égalité des sexes tout au long des travaux de la 76ème session.

« Ce conseil servira de mécanisme pour aider à intégrer une perspective de genre dans toutes mes initiatives et mandats pour cette session », a-t-il déclaré.

Une diplomatie itinérante

L'Expo 2020 de Dubaï a ouvert aux Emirats arabes unis.
ONU Info/Maher Nasser
L'Expo 2020 de Dubaï a ouvert aux Emirats arabes unis.

M. Shahid a indiqué qu'il se rendrait immédiatement aux Émirats arabes unis pour visiter l'Expo 2020 de Dubaï, puis qu'il effectuerait une visite officielle aux Maldives, avant de se rendre en Serbie, pour la conférence du 60ème anniversaire de la première conférence du Mouvement des pays non alignés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.