Climat : le chef de l’ONU encourage les jeunes réunis en sommet à Milan à faire entendre leur voix

28 septembre 2021

A un mois de la Conférence des Nations Unies sur le climat, la COP26, à Glasgow, en Ecosse, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a encouragé les jeunes à faire entendre leur voix et demander des comptes aux dirigeants du monde.

Plus de 400 jeunes de plus de 190 pays, âgés de 15 à 29 ans, sont réunis à Milan, en Italie, pendant trois jours pour (du 28 au 30 septembre) un Sommet des jeunes sur le changement climatique organisé par les Nations Unies, l’Italie et la présidence britannique de la COP26.

Les participants doivent élaborer une déclaration commune qui sera soumise à des ministres lors d’une réunion qui aura lieu en fin de semaine.

Alors que les catastrophes climatiques se multiplient, les engagements des Etats ne sont toujours pas à la hauteur pour respecter les objectifs de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement de la planète bien en deçà de 2 degrés Celsius par rapport à l’ère préindustrielle, si possible 1,5 degré Celsius.

Selon la dernière évaluation de l’ONU publiée en septembre, le monde se dirige ainsi vers un réchauffement « catastrophique » de 2,7 degrés Celsius.

Proposer des solutions positives

« La crise climatique est une alerte rouge pour l'humanité », a dit le Secrétaire général de l’ONU dans un message vidéo adressé aux jeunes participant au Sommet.

« Les jeunes sont à l'avant-garde pour proposer des solutions positives, plaider en faveur de la justice climatique et demander des comptes aux dirigeants. Nous avons besoin des jeunes partout pour continuer à faire entendre votre voix », a-t-il ajouté.

Selon lui, ces voix doivent se faire entendre pour obtenir des progrès dans le renforcement de la résilience et veiller à ce qu'au moins 50% du soutien climatique soit consacré à l'adaptation afin de protéger les vies et les moyens de subsistance ; pour que les pays développés tiennent leur promesse de 100 milliards de dollars par an de financement climatique au monde en développement ; pour que davantage de gouvernements, d'entreprises et d'investisseurs réduisent leurs émissions ; pour intensifier l'éducation au climat, les emplois verts et une croissance économique juste et inclusive.

« Votre solidarité et vos demandes d'action sont un exemple puissant. Nous avons besoin que les dirigeants nationaux suivent votre exemple et garantissent l'ambition et les résultats dont nous avons besoin à la COP26 et au-delà », a conclu M. Guterres.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.