Covid-19 : l’OMS appelle à financer la lutte contre le variant Delta et à suspendre les rappels de vaccination

21 août 2021

Lors de la réunion d'information de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la Covid-19 cette semaine, le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à un financement pour lutter contre la propagation du variant mortel Delta, tout en demandant aux pays riches de suspendre leurs plans de vaccination de rappel.

Les efforts internationaux visant à ralentir la progression du variant Delta de la Covid-19 ont été entravés par sa nature particulièrement virulente, qui a entraîné des foyers d'hospitalisations et de décès dans des régions où les niveaux de vaccination sont faibles et les mesures de santé publique limitées, a fait valoir le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

M. Tedros a insisté sur le fait qu'il existe des solutions pour relever le défi, comme le plan stratégique de préparation et de réponse.

Cependant, ce plan a besoin de toute urgence d'un milliard de dollars supplémentaires. De même, un appel de 7,7 milliards de dollars a été lancé pour intensifier l'initiative ACT-Accelerator, qui fournit des tests, des traitements, des vaccins et des équipements de protection pour les agents de santé, ainsi qu'une recherche et un développement accrus pour la prochaine génération d'outils de santé.

Injustice des vaccins : « Honte à l'humanité tout entière »

En réponse aux plans de certains pays visant à fournir des injections de rappel, M. Tedros a rappelé que 75% seulement de l'ensemble des vaccins ont été fournis à dix pays seulement, et que les pays à faible revenu n'ont vacciné qu'environ 2 % de leur population.

Compte tenu de cette énorme inégalité, le haut responsable de l'OMS a demandé un moratoire temporaire sur les injections de rappel, afin que les stocks puissent être acheminés vers les pays qui connaissent des pics d'infection importants.

Bien que l'OMS ait réuni des experts de la santé pour débattre des données disponibles sur l'efficacité des rappels, la priorité reste de fournir les premières injections et de protéger les plus vulnérables.

Un membre de la communauté indigène en Colombie reçoit une vaccination covid-19.
OPS Colombie/Karen González Abr
Un membre de la communauté indigène en Colombie reçoit une vaccination covid-19.

« Le fossé entre les nantis et les démunis ne fera que s'élargir », a-t-il déclaré, « si les fabricants et les dirigeants donnent la priorité aux rappels plutôt qu'à l'approvisionnement des pays à revenu faible ou intermédiaire ».

Le chef de l'OMS a déclaré que dans un monde interconnecté, dans lequel le virus de la Covid-19 mute rapidement, les dirigeants nationaux doivent s'engager en faveur de l'équité vaccinale et de la solidarité mondiale pour sauver des vies et ralentir les variantes.

« L'injustice vaccinale est une honte pour toute l'humanité », a-t-il ajouté, « et si nous ne nous y attaquons pas ensemble, nous prolongerons la phase aiguë de cette pandémie pendant des années alors qu'elle pourrait être terminée en quelques mois ».

Un bond significatif des infections

Dans le même temps, lors de la conférence de presse hebdomadaire de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) sur la Covid-19, Carissa F. Etienne, Directrice de l'agence régionale des Nations Unies, a déclaré qu'au cours de la semaine dernière, 1,4 million de cas de Covid-19 et près de 20 000 décès ont été signalés dans les Amériques.

Mme Etienne a désigné l'Amérique du Nord et le Mexique comme des régions particulièrement préoccupantes, les cas aux États-Unis ayant augmenté de plus d'un tiers et ceux du Canada de plus de la moitié. Au Mexique, plus des deux tiers des États ont été jugés à risque « élevé » ou « critique », les hôpitaux se remplissant de patients atteints de la Covid-19.

La région des Caraïbes connaît également une augmentation des infections et des décès : en Jamaïque, les cas ont augmenté de 49 % et les décès de 70 %, tandis que de fortes augmentations sont signalées en Dominique, en Martinique et en Guadeloupe.

Malgré ces chiffres, seule une personne sur cinq a été entièrement vaccinée contre le Covid-19 dans la région Amérique latine et Caraïbes, et dans certains pays, moins de 5% des personnes ont été entièrement vaccinées.

Les nouvelles sont plus positives en Amérique du Sud, où la plupart des pays ont enregistré une baisse des nouveaux cas. Pour la première fois depuis novembre, le taux d'occupation des hôpitaux au Brésil est inférieur à 80% dans tous les États.

Toutefois, notant que la transmission reste très active, Mme Etienne a mis en garde contre toute complaisance.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.