Le nouveau chef de l’humanitaire de l’ONU effectue sa première visite de terrain en Ethiopie

29 juillet 2021

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Martin Griffiths, est arrivé jeudi en Éthiopie pour une mission de six jours.

« Il était important pour moi d'effectuer ma première mission officielle en tant que chef de l’humanitaire de l'ONU en Éthiopie », a déclaré M. Griffiths, dans un communiqué publié par le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Les conflits et violences dans plusieurs parties de l’Ethiopie ont engendré une crise humanitaire grave à laquelle les Nations Unies et leurs partenaires tentent de répondre de la façon la plus efficace possible.

« Les besoins humanitaires du pays ont augmenté cette année en raison des conflits armés au Tigré et à Benishangul-Gumuz, des violences intercommunautaires dans certaines parties des régions Afar, Somali et SNNP, et de la sécheresse dans les régions Somali, Oromia et Afar », a dit M. Griffiths qui a pris ses nouvelles fonctions il y a 10 jours.

« Ces chocs interviennent en plus des défis existants liés aux inondations, à l'infestation de criquets pèlerins, à l'insécurité alimentaire chronique et à la pandémie de Covid-19. Des millions de personnes vulnérables sont maintenant en difficulté et ont besoin d'aide », a alerté celui qui est également le Coordonnateur des secours d'urgence de l’ONU.

Visite prévue au Tigré

Au cours de sa visite en Ethiopie, M. Griffiths devrait rencontrer des responsables gouvernementaux de haut niveau et des représentants des communautés humanitaires et des donateurs. Il prévoit de se rendre dans la région du Tigré pour rencontrer des civils touchés par le conflit et pour constater de visu les défis auxquels sont confrontés les travailleurs humanitaires.

Les Nations Unies estiment que 5,2 millions de personnes (environ 90% de la population) ont besoin d'une aide humanitaire dans la région du Tigré. M. Griffiths prévoit également de rencontrer les autorités régionales d'Amhara dans la ville de Bahir Dar.

« La communauté humanitaire s'est engagée à travailler avec le gouvernement et le peuple éthiopien pour répondre à cette crise », a déclaré M. Griffiths. « Cette visite est l'occasion de discuter avec les responsables et partenaires du gouvernement éthiopien de la manière dont l'ONU et ses partenaires humanitaires peuvent servir au mieux le peuple éthiopien. J'attends avec impatience des discussions constructives sur l'intensification de la réponse humanitaire à travers le pays », a-t-il dit.

Plus de 90 agences des Nations Unies, ainsi que des organisations non gouvernementales internationales et nationales et des agences gouvernementales, répondent aux besoins humanitaires en Éthiopie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.