Syrie : le Conseil de sécurité renouvelle le mécanisme d’aide humanitaire transfrontalière pour 12 mois

9 juillet 2021

 Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté vendredi, à l'unanimité de ses membres une résolution renouvelant le mécanisme d’aide humanitaire transfrontalière dans le nord-ouest de la Syrie pour une période de 12 mois supplémentaires.

Le renouvellement de ce mécanisme se fera en deux temps. D’abord une prorogation de six mois (jusqu’au 10 janvier 2022) et uniquement via le poste frontière de Bab al-Hawa (à la frontière entre la Turquie et la Syrie).

Une seconde prorogation de six mois, c'est-à-dire jusqu'au 10 juillet 2022, sera accordée sous réserve de la publication d’un rapport de fond du Secrétaire général de l’ONU, avec un accent particulier sur la transparence des opérations et les progrès réalisés en matière d'accès transfrontalier pour répondre aux besoins humanitaires.

Dans sa résolution, le Conseil appelle tous les États membres à apporter « des mesures pratiques » pour répondre aux besoins urgents du peuple syrien à la lumière du profond impact socio-économique et humanitaire de la pandémie de Covid-19 sur la Syrie, soulignant ainsi la situation d'urgence humanitaire complexe en cours.

Les membres du Conseil se félicitent de tous les efforts et initiatives visant à élargir les activités humanitaires en Syrie, y compris les projets d'approvisionnement en eau, d'assainissement, de santé, d'éducation et d'abris, entrepris par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et d'autres organisations. Ils appellent les autres agences humanitaires internationales et les parties concernées à soutenir ces efforts et initiatives.

« Une bouée de sauvetage » pour plus de 3,4 millions de personnes

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres a salué la décision du Conseil de sécurité.

« L'aide humanitaire transfrontalière reste une bouée de sauvetage pour des millions de personnes dans la région et au-delà. Le renouvellement (du mécanisme) garantira la poursuite de l'aide humanitaire pour plus de 3,4 millions de personnes dans le besoin, dont 1 million d'enfants », a souligné le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration de presse.

L’ONU rappelle toutefois que les besoins humanitaires dans le nord-ouest de la Syrie continuent de dépasser la réponse en cours. « Comme le Secrétaire général l'a souligné au Conseil, avec des passages supplémentaires et un financement accru, les Nations Unies pourraient faire davantage pour aider le nombre croissant de personnes dans le besoin », a dit son porte-parole.

Les Nations Unies continuent de discuter avec toutes les parties pour faciliter également les convois à travers les lignes de front. « Ils sont essentiels pour l'expansion de la réponse globale alors que les besoins humanitaires continuent de croître », a précisé le porte-parole de M. Guterres.

Le Secrétaire général a réitéré son appel à toutes les parties au conflit syrien pour assurer l'accès humanitaire à toutes les personnes dans le besoin, conformément au droit international humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.