Covid-19 : l’OMS exhorte les pays riches à donner davantage de vaccins à COVAX

4 juin 2021

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté, vendredi, les pays riches à donner davantage de vaccins anti-Covid-19 aux pays en développement.

« Il est urgent de fournir davantage de vaccins pour pallier ou combler le vide causé par les ruptures d’approvisionnement et les retards de fabrication en Inde », a estimé lors d’un point de presse à Genève, le Dr Bruce Aylward, chargé du dossier COVAX à l’OMS.

Cet appel intervient au lendemain de l’annonce des Etats-Unis de donner 80 millions de doses de vaccin à des pays étrangers. Selon Washington, les trois quarts de ces sérums passeront par le dispositif COVAX.

Pour le Dr Aylward, les autres pays riches doivent suivre l’exemple américain et tenter ainsi de combler le déficit de 200 millions de doses destinées aux pays en développement.

L’OMS veut vacciner 10% de la population de tous les pays d’ici la fin septembre

À ce jour, le mécanisme COVAX a expédié plus de 80 millions de vaccins à 129 pays et territoires. Au total, plus de 1,58 milliard doses de vaccin ont été administrées dans le monde, selon un décompte établi par l’OMS le mercredi 2 juin.

Or « la distribution inéquitable des vaccins signifie qu’à l’échelle mondiale, c’est permettre au virus de continuer à se propager, augmentant ainsi les chances d’apparition d’une variante qui rend les vaccins moins efficaces », a mis en garde Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS lors de la réunion des ministres de la Santé du G7 jeudi.

Une façon pour le chef de l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU de rappeler qu’une vaccination « inéquitable » reste « une menace pour toutes les nations, et pas seulement pour celles qui ont le moins de vaccins ».

Le Dr Tedros a toujours dénoncé cette inégalité vaccinale. Et même lors de la dernière Assemblée mondiale de la santé de la semaine dernière, il avait appelé à un effort mondial massif pour vacciner au moins 10% de la population de tous les pays d’ici la fin septembre, et au moins 30% d’ici la fin de l’année.

Pour l’agence onusienne, il sera très difficile d’atteindre le nouvel objectif d’immuniser au moins 30% de la population de chaque pays d’ici la fin de l’année si la plupart des doses ne sont livrées que dès septembre. A ce sujet, l’OMS redoute que seule une petite partie de ces doses sera disponible à court terme, en juin, juillet et août, alors qu’elles peuvent faire la différence pour ralentir le rythme des infections du nouveau coronavirus.

COVAX a besoin d’au moins 100 millions de doses rien qu’en juin et juillet

Dans plusieurs pays en développement, les livraisons de vaccins par le canal du mécanisme COVAX ont été pratiquement interrompues depuis mai, lorsque le « Serum Institute of India » a décidé de retenir les doses pour un usage interne en Inde.

Avec ces restrictions aux exportations, COVAX n’a pu acheminer qu’un peu plus de 70 millions de doses auprès des pays en développement. Au total, 150 millions de vaccins ont été promis par les Etats mais ces volumes ne devraient pas arriver avant août.

Au total, l’OMS parle d’un déficit d’environ 200 millions de doses pour COVAX. « Le défi (désormais) consiste à faire en sorte que ces engagements soient respectés de manière à ce qu’en juin, juillet et août, les vaccins soient distribués aux gens », a fait valoir le Dr Aylward.

Sur le terrain, le temps presse. Et dans cette course contre la montre de la vaccination, l’OMS estime qu’il faut 250 millions de doses à COVAX pour vacciner 10% de la population de chaque pays d’ici septembre.

« Partager les doses avec COVAX maintenant est essentiel pour atteindre ces objectifs. Nous avons besoin de 250 millions de doses d’ici septembre, et nous avons besoin de 100 millions de doses rien qu’en juin et juillet. En tant que pays du G7, vous êtes dans une position unique pour mettre en commun les doses et y parvenir », avait plaidé le Dr Tedros à l’endroit des pays du G7.

Dans le monde, 171.292.827 cas confirmés de Covid-19 ont été signalés dont 3.687.589 décès.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.