RDC : l’ONU condamne des attaques par un groupe armé contre des camps de déplacés dans le Nord Kivu et l’Ituri

2 juin 2021

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné fermement les attaques perpétrées dimanche par des membres présumés du groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les attaques, qui ont visé des camps de personnes déplacées près des villes de Boga dans le territoire d'Irumu (province de l'Ituri), et de Tchabi, dans la province du Nord Kivu, ont fait au moins 55 morts parmi les civils et de nombreux autres blessés, a précisé le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse publiée mardi soir.

Les Forces démocratiques alliées sont un groupe armé, qui se trouvait à l’origine en Ouganda et sévit depuis plus de vingt ans dans l’est de la RDC.

Le chef de l’ONU a exprimé ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés. Il a appelé les autorités congolaises à enquêter sur ces incidents et à traduire les responsables en justice.

« Une force de réaction rapide de la mission des Nations Unies dans le pays, la MONUSCO, a été déployée dans les zones touchées, tandis que les soldats de la paix ont aidé les blessés, y compris avec des évacuations médicales », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric.

« Le Secrétaire général réitère que l'ONU, par l'intermédiaire de son Représentant spécial en République démocratique du Congo, continuera d'appuyer le gouvernement et le peuple congolais dans leurs efforts pour instaurer la paix et la stabilité dans l'est du pays », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.