A Moscou, Guterres souligne l’importance de l’engagement envers le multilatéralisme

13 mai 2021

Après avoir rencontré hier le chef de la diplomatie russe, le Secrétaire général de l’ONU s’est entretenu, jeudi, avec le Président de la Russie. 

Au deuxième jour de sa visite à Moscou, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres s’est entretenu avec le Président russe, Vladimir Poutine, lors d’une réunion organisée virtuellement.

Le Secrétaire général et le Président russe ont discuté de l'importance d'un engagement renouvelé en faveur du multilatéralisme, de la solidarité et de la coopération afin que la communauté internationale puisse relever les défis mondiaux sans précédent de la pandémie de Covid-19 et du changement climatique.

Les deux dirigeants ont discuté d'un certain nombre de questions internationales et régionales de paix et de sécurité et humanitaires et de la nécessité de résoudre les conflits par le dialogue politique, le respect mutuel et la compréhension.

« Membre fondateur de l’ONU et membre permanent du Conseil de sécurité, la Fédération de Russie a toujours été un champion des travaux de l’Organisation et du multilatéralisme », avait déclaré, la veille, M. Guterres lors d’une conférence de presse avec le Ministre des affaires étrangères russe, Sergei Lavrov. « Cela est essentiel dans le contexte international complexe actuel et face à des défis mondiaux sans précédent », avait-il souligné.

« En cette période de divisions mondiales croissantes, le respect du droit international et un engagement en faveur du dialogue sont plus importants que jamais pour maintenir la paix et la sécurité internationales, protéger la santé, le bien-être et la dignité des personnes dans le monde et guider l'action collective », avait rappelé le Secrétaire général aux côtés du chef de la diplomatie russe.

M. Guterres a insisté sur l’importance de la confiance - « une condition préalable essentielle à l'action collective », mais qui « a été érodée par des divisions croissantes ». « Nous devons le reconstruire de toute urgence. Je compte sur le leadership de nos États membres les plus influents, à travers des paroles et des actions », a-t-il dit.

Docteur Honoris Causa du MGIMO

Après son entretien avec le Président russe, M. Guterres s’est rendu à l'Institut d'État des relations internationales de Moscou (MGIMO) qui lui a remis les insignes de Docteur Honoris Causa. Le Secrétaire général a accepté la distinction au nom de l'ONU.

S'adressant aux professeurs et aux étudiants de l’établissement, le chef de l’ONU a rappelé que le programme de simulation des Nations Unies de l'université avait été nommé en hommage au défunt diplomate Vitaly Churkin, ancien Représentant permanent de la Russie auprès de l'ONU à New York, décédé en 2017.

A MIGMO, M. Guterres a évoqué les défis communs auxquels sont confrontés les pays, y compris la pandémie, et les moyens de les relever.

Tout en soulignant la nécessité de veiller à ce que toutes les personnes, partout dans le monde, soient vaccinées contre la Covid-19, le Secrétaire général a noté qu'en dépit du travail de l'initiative de solidarité mondiale COVAX, de nombreux pays à faible revenu « n'ont pas encore reçu une seule dose ».  Il a souligné que « les vaccins contre la Covid-19 doivent être considérés comme un bien public mondial ». 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Il faut réfléchir aux principes intangibles de la Charte des Nations Unies, estime Vladimir Poutine

Lors du débat général de l'Assemblée générale des Nations Unies, le Président de la Russie, Vladimir Poutine, a mis l’accent sur la création du Nouvel ordre mondial en 1945 et la Charte des Nations Unies, qui demeure la source du droit international.