Les élections pourraient ouvrir la voie à l'unité palestinienne et faire progresser la paix, estime l'envoyé de l'ONU

22 avril 2021

Les attentes sont élevées pour les premières élections palestiniennes depuis 15 ans, a déclaré l'envoyé de l'ONU au Moyen-Orient, Tor Wennesland, lors d'une réunion virtuelle du Conseil de sécurité jeudi, en demandant instamment le soutien international pour le processus.

« La réussite d'élections palestiniennes inclusives est une étape critique vers le renouvellement de la légitimité démocratique du gouvernement palestinien », a-t-il déclaré, s'exprimant depuis Jérusalem.

« Ces élections devraient également ouvrir la voie à l'unification de Gaza et de la Cisjordanie sous une autorité nationale unique et légitime, ce qui constituerait un pas important vers la réconciliation et pourrait faire progresser la paix au Moyen-Orient », a-t-il ajouté.

Les préparatifs se poursuivent en vue des élections du Conseil législatif palestinien prévues pour le 22 mai, a encore indiqué le Coordonnateur des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient.

L'enregistrement des candidats s'est achevé le 31 mars, et les listes définitives sont attendues le 30 avril, début de la période de campagne officielle.

« Depuis mon dernier briefing, un nombre croissant de jeunes devraient participer à la définition de leur avenir politique et avoir la possibilité de voter pour la première fois », a-t-il déclaré.  

L'ONU soutient le processus électoral, en s'engageant régulièrement auprès des partis et de la Commission électorale centrale (CEC). « Jusqu'à présent, la CEC a rempli ses fonctions avec professionnalisme et intégrité, renforçant ainsi la confiance dans le processus électoral », a dit Tor Wennesland.

« Je souligne également le rôle essentiel des observateurs électoraux pour garantir le respect des résultats d'un processus crédible et transparent », a-t-il fait valoir.

La Covid-19 « une menace redoutable »

M. Wennesland a également salué les plans de la CEC visant à mettre en œuvre des mesures spéciales pour la sécurité du vote pendant la pandémie. Jeudi, il y avait plus de 316.000 cas confirmés de Covid-19 dans le territoire palestinien occupé, selon les données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Face à la crise, il a déclaré que la Covid-19 continue de représenter « une menace formidable » dans tout le territoire palestinien occupé et que la vaccination doit être intensifiée.

« Je suis sérieusement préoccupé par l'augmentation significative des cas actifs à Gaza, où le taux d'infection quotidien atteint son plus haut niveau depuis le début de la pandémie. En Cisjordanie, de nombreux hôpitaux restent à pleine capacité ou presque », a-t-il déclaré.

L'envoyé de l'ONU a informé les ambassadeurs de la campagne de vaccination que les autorités palestiniennes ont lancé le mois dernier.

Plus de 300.000 doses ont été livrées jusqu'à présent, a-t-il indiqué, et Israël a également poursuivi ses efforts pour vacciner des segments de la population palestinienne en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est. En outre, plus de 100.000 Palestiniens qui ont le droit d'entrer en Israël ont également été vaccinés.

« Comme l'impact socio-économique de la pandémie a considérablement exacerbé une crise fiscale et économique apparemment sans fin en Cisjordanie et à Gaza, le soutien à la réponse du gouvernement palestinien doit rester une priorité », a insisté l'Envoyé.

« Je salue tous les efforts réalisés jusqu'à présent pour vacciner la population palestinienne, mais le processus doit être accéléré et davantage de vaccins sont nécessaires », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’envoyé de l’ONU demande à Israël de cesser ses activités de colonisation dans le Territoire palestinien occupé

L’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient s’est dit préoccupé jeudi par la poursuite des activités de colonisation par Israël dans le Territoire palestinien occupé ces derniers mois et lui demande d’y mettre fin.