Covid-19 : nouveau record mondial du nombre de contaminations la semaine dernière (OMS)

21 avril 2021

Il s’agit de la huitième semaine consécutive au cours de laquelle une augmentation des nouveaux cas de Covid-19 est notée dans le monde. Avec plus de 5,2 millions de nouveaux cas signalés la dernière semaine, ce nombre dépasse le précédent pic observé en début janvier, a alerté mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans son rapport épidémiologique.

Selon l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU, il s’agit du nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie. Pourtant « les grands chiffres peuvent nous engourdir, mais chacun de ces décès est une tragédie pour les familles, les communautés et les nations », avait indiqué lundi dernier, lors de son point de presse virtuel bi-hebdomadaire, le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Il s’était également alarmé de l’augmentation des infections et des hospitalisations chez les personnes âgées de 25 à 59 ans, « peut-être » en raison de nouveaux variants hautement transmissibles et de la mixité sociale accrue des jeunes générations.

Alors que toutes les régions, à l’exception de la région européenne, ont signalé une augmentation du nombre de cas incidents au cours de la semaine dernière, la plus forte hausse continue d’être signalée par la région de l’Asie du Sud-Est, en grande partie sous l’impulsion de l’Inde, suivie du Pacifique occidental.

De jeunes volontaires en Jordanie aident leurs communautés pendant la crise de Covid-19.
© UNICEF/Naua
De jeunes volontaires en Jordanie aident leurs communautés pendant la crise de Covid-19.

« La pandémie de Covid-19 ne montre aucun signe d’affaiblissement »

Le nombre de décès est également en hausse pour la cinquième semaine consécutive. Il s’agit d’une augmentation de 8% par rapport à la semaine dernière, avec plus de 83.000 nouveaux décès signalés. Avec ces nouvelles infections, le nombre de décès cumulés signalés par le coronavirus a dépassé la semaine dernière les 3 millions de vies.

« Le rythme des décès s’accélère, il a fallu neuf mois pour atteindre le million de décès, quatre autres pour dépasser les 2 millions et seulement trois pour atteindre les 3 millions de décès », rappelle le bulletin épidémiologique de l’OMS.

A l’exception de l’Europe et du Pacifique occidental, toutes les régions ont signalé une augmentation du nombre de décès hebdomadaires. Mais la plus forte hausse est enregistrée dans la région de l’Asie du Sud-Est en raison d’une augmentation des décès en Inde. Suit la Méditerranée orientale, en grande partie en raison d’une augmentation des nouveaux décès en Iran.

D’une manière générale, l’agence onusienne estime que « la pandémie de Covid-19 ne montre aucun signe d’affaiblissement ». Une façon de relever que l’incidence mondiale des cas et des décès augmentant à « un rythme inquiétant depuis la mi-février 2021 ».

Des niveaux similaires à ceux du précédent pic de début janvier 2021

A ce sujet, l’OMS rappelle qu’un tiers des cas et des décès cumulés dans le monde ont été signalés au cours des trois derniers mois seulement, les cas hebdomadaires atteignant des niveaux similaires à ceux du précédent pic en janvier 2021. Et désormais, c’est l’Inde qui mène la course en tête parmi les pays qui signalent le plus grand nombre de nouveaux cas, qui représentent quatre des six régions de l’OMS.

New Dehli recense 1429.304 nouveaux cas, soit une augmentation de 64%. Suivent les États-Unis (477.778 nouveaux cas ; hausse de 2%), le Brésil (459.281 nouveaux cas ; baisse de 1%), la Turquie (414.312 nouveaux cas ; augmentation de 17%) et la France (233.275 nouveaux cas ; diminution de 12%).

Si l’Asie du Sud-Est a signalé plus de 1,5 million de nouveaux cas et plus de 9.400 nouveaux décès, il s’agit-là d’une augmentation de 57% et de 49% respectivement par rapport à la semaine précédente. Selon l’OMS, la tendance à la hausse des nouveaux cas et des décès, qui semble « s’accélérer, » s’est poursuivie la semaine dernière.

Les cas hebdomadaires augmentaient fortement pour la sixième semaine consécutive, tandis que les décès hebdomadaires s’allongeaient pour la cinquième semaine consécutive.

Des doses de vaccin contre la Covid-19 fabriqués en Inde.
© UNICEF/Dhiraj Singh
Des doses de vaccin contre la Covid-19 fabriqués en Inde.

Une nouvelle vague déferle sur l’Inde

Dans cette région, la situation sanitaire continue d’être largement déterminée par la trajectoire de l’épidémie en Inde. Ce pays a signalé le plus grand nombre de nouveaux cas (1.429.304 nouveaux cas ; soit une augmentation de 64%).

Les mêmes tendances préoccupantes ont été observées dans la région du Pacifique occidental, qui a recensé plus de 128.000 nouveaux cas et plus de 1.400 nouveaux décès. Il s’agit respectivement d’une hausse des cas de 15% et d’une baisse des morts de 8% par rapport à la semaine précédente.

D’une manière générale, les cas ont augmenté pour la sixième semaine consécutive. Dans le même temps, les décès ont diminué après avoir augmenté pendant trois semaines. Dans le Pacifique occidental, les tendances continuent à refléter largement « la trajectoire des décès signalés par les Philippines, le pays le plus touché de la région ».

En Méditerranée orientale également, la tendance à la hausse des cas et des décès signalés depuis février 2021 se poursuit, avec une augmentation plus marquée des nouveaux décès au cours des deux dernières semaines. La région a signalé plus de 386.000 nouveaux cas et plus de 5.400 nouveaux décès, soit une augmentation de 6% et 23% respectivement par rapport à la semaine précédente.

Légère baisse du nombre de nouveaux cas et décès en Europe

De son côté, le continent africain a signalé plus de 54.000 nouveaux cas et plus de 1.100 nouveaux décès, soit une augmentation de 7% et de 14% respectivement par rapport à la semaine dernière. Le nombre de cas hebdomadaires continue de fluctuer au cours des huit dernières semaines, sans tendance claire.

Dans le même temps, le nombre de décès hebdomadaires a augmenté la semaine dernière. Selon l’OMS, cela reflète la forte hausse des décès signalés ces derniers jours par l’Afrique du Sud.

En Europe, l’agence onusienne fait état d’une légère baisse du nombre de nouveaux cas (3%) pour la deuxième semaine consécutive. Avec plus de 1,6 million de nouveaux cas, l’OMS parle de « signe que la transmission dans la région pourrait ralentir ».

Le nombre de nouveaux décès a également diminué (3%) pour la première fois après une tendance à la hausse pendant cinq semaines. La Région européenne a ainsi signalé plus de 26.000 nouveaux morts.

Les Amériques ont comptabilisé plus de 1,5 million de nouveaux cas et plus de 39.000 nouveaux décès, soit une augmentation de 7% et de 8% respectivement par rapport à la semaine précédente. La région a enregistré une tendance générale à la hausse du nombre de nouveaux cas au cours des huit dernières semaines et du nombre de nouveaux décès au cours des cinq dernières semaines.

Début mars, des représentants de l'UNICEF et de l'OMS se sont rendus dans des hôpitaux de Phnom Penh, la capitale du Cambodge, pour suivre l'évolution de la vaccination par le COVAX contre le COVID-19.
© UNICEF/Chansereypich Seng
Début mars, des représentants de l'UNICEF et de l'OMS se sont rendus dans des hôpitaux de Phnom Penh, la capitale du Cambodge, pour suivre l'évolution de la vaccination par le COVAX contre le COVID-19.

Plus de 3 millions de morts et plus de 141,75 millions cas d’infection dans le monde

Plus largement, ces « variations géographiques » marquées dans la trajectoire de la pandémie continuent d’être observées au niveau régional et national, avec de fortes augmentations observées dans les régions de l’Asie du Sud-Est, de la Méditerranée orientale et du Pacifique occidental au cours des dernières semaines. Le taux de létalité de l’infection dans le monde a été estimé entre 0,1% et 1,0%, soit une augmentation par rapport à janvier, principalement due à une augmentation dans la Région des Amériques.

À l’échelle mondiale, les taux de mortalité continuent d’être plus élevés chez les personnes de plus de 40 ans et chez les hommes que chez les femmes. Selon l’OMS, les résurgences observées « au cours des quatre derniers mois sont probablement dues en partie à l’émergence des variants du coronavirus et au recours irrégulier ou à l’assouplissement précoce des mesures de santé publiques ».

A ce jour, la pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3.025.835 morts dans le monde depuis l’apparition de la maladie fin décembre 2019. Selon un bilan établi mercredi par l’OMS, plus de 141.754.944 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. Et à la date du 20 avril 2021, un total de 843.158.196 doses de vaccin ont été administrées dans le mode.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.