Le fonds d'urgence de l'ONU alloue 14 millions de dollars aux réfugiés rohingyas laissés sans abri par un incendie massif

26 mars 2021

Le chef de l’humanitaire de l’ONU a débloqué mercredi 14 millions de dollars pour aider des milliers de familles de réfugiés rohingyas, après qu’un énorme incendie a ravagé le camp de Kutupalong, dans le sud du Bangladesh, au début de la semaine.

L’incendie a déplacé plus de 45.000 réfugiés, pour la plupart rohingyas, originaires du Myanmar voisin, et détruit le principal hôpital du camp et d’autres centres de santé, de nutrition et d’éducation importants. Onze personnes seraient mortes dans l'incendie et environ 400 seraient toujours portées disparues.

« Cet incendie a ravagé l'une des communautés les plus vulnérables du monde. Les réfugiés rohingyas ont plus que jamais besoin de notre soutien, alors que la pandémie continue de faire des ravages et que la saison de la mousson approche », a déclaré Mark Lowcock, Coordonnateur des secours d'urgence des Nations Unies.

Selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), l'argent du Fonds central d'intervention d'urgence de l'ONU (CERF) aidera à reconstruire des abris et à fournir aux personnes touchées des services de nourriture, d'eau et d'assainissement, et une assistance en matière de santé mentale et psychosociale.

Le réseau des camps de Kutupalong, le plus grand camp de réfugiés au monde, abrite la grande majorité de plus de 800.000 réfugiés rohingyas qui s'abritent à Cox’s Bazar, au Bangladesh.

Aider les familles à se rétablir

Sur le terrain, les équipes humanitaires de l'ONU ont aidé à combattre l'incendie et évacuer les personnes, ont fourni des premiers soins, de la nourriture et de l'eau, et aident à retrouver les personnes portées disparues.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), environ 2.000 familles ont reçu des abris et des kits pour aider au nettoyage et à l’installation d'abris temporaires.

Manuel Marques Pereira, chef de mission adjoint de l'OIM au Bangladesh, a déclaré que cela aiderait les réfugiés à reconstruire leur vie.

Une activité essentielle au cours des prochaines semaines sera d'améliorer les abris et de fournir un assainissement de base, avant le début de la saison de la mousson, a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Bangladesh : un incendie important dévaste le camp de réfugiés rohingyas à Cox's Bazar

Un incendie gigantesque a ravagé dimanche trois sites gérés par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Cox's Bazar, au Bangladesh, déplaçant près de 45.000 réfugiés rohingyas et provoquant des dégâts catastrophiques dans le plus grand camp de réfugiés au monde.