L’ONU exhorte à reconnaître la « vraie valeur » de l'eau

22 mars 2021

L'ONU marque la Journée mondiale de l'eau ce lundi avec une conversation mondiale sur la façon dont les gens apprécient la ressource vitale dans différentes parties du monde, en fonction des besoins locaux.

« Pour moi, l'eau est synonyme de protection », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, dans un message

Le patron de l’ONU a expliqué qu'un cycle de l'eau bien géré, englobant l'eau potable, l'assainissement, l'hygiène, les eaux usées, la gouvernance transfrontalière et d'autres questions clés, « signifie une défense contre la mauvaise santé et l'indignité ».

Cela signifie une « réponse aux défis posés par un climat changeant et une demande mondiale croissante », a ajouté M. Guterres.

Pour moi, l'eau est synonyme de protection - António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies

La question fondamentale a été posée pour comprendre la « vraie valeur » de l'eau afin de mieux protéger cette ressource vitale pour chaque personne et chaque objectif, dans un contexte de crise mondiale de l'eau de plus en plus grave. 

Aujourd'hui, environ une personne sur trois n'a pas accès à l'eau potable, et l'on craint que d'ici 2050, pas moins de 5,7 milliards de personnes ne vivent dans des zones où l'eau est rare au moins un mois par an. 

En outre, on estime que d'ici 2040, la demande mondiale en eau pourrait augmenter de plus de 50 %, ce qui exercerait une pression supplémentaire sur cette ressource vitale. 

Prévenir le gaspillage et l'utilisation abusive 

Selon un nouveau rapport des Nations Unies, l'une des principales raisons du gaspillage et de la mauvaise utilisation de l'eau est l'incapacité à reconnaître la valeur de l'eau. 

« Reconnaître, mesurer et exprimer la valeur de l'eau, et l'intégrer dans le processus décisionnel, sont des éléments fondamentaux pour parvenir à une gestion durable et équitable des ressources en eau », souligne le rapport intitulé « La valeur de l’eau ». 

Lancé à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, le rapport propose également des bonnes pratiques et des analyses approfondies afin de stimuler les idées et les actions en faveur d'une meilleure gestion de l'eau et des secteurs connexes. 

Dans son message, M. Guterres a souligné que l'eau et le développement durable sont intimement liés. 

« Il n'existe aucun aspect du développement durable qui ne repose pas fondamentalement sur elle », a-t-il déclaré. 

Assurer la disponibilité et la gestion durable de l'eau et de l'assainissement pour tous est également l'un des dix-sept Objectifs de développement durable (ODD) que les pays se sont engagés à atteindre d'ici 2030. Bien que des progrès soient accomplis dans la réalisation de cet objectif, le rythme doit être quadruplé. 

« Le sous-investissement chronique dans l'eau et l'assainissement désavantage et nuit à un grand nombre de personnes. C'est inacceptable », a déclaré le chef de l'ONU.

Il a appelé chacun à « s'engager à intensifier les efforts pour valoriser véritablement l'eau afin que tous puissent avoir un accès équitable à cette ressource des plus précieuses .

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.