La Somalie face à la menace de la sécheresse et d’une pénurie d’eau (OCHA)

12 mars 2021

La Somalie pourrait faire face à un risque important d’insécurité alimentaire en raison de prévisions de sécheresse très alarmante qui risquent de pousser plus de 2,7 millions dans une situation critique, a averti vendredi le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

L’agence onusienne estime que 2,7 millions de Somaliens - dont 840.000 enfants de moins de 5 ans - seront confrontés à une insécurité alimentaire de niveau critique ou pire entre avril et juin. « Cela représente une augmentation de plus de 65 % par rapport aux niveaux actuels », a déclaré lors d’un point de presse à Genève, Jens Laerke, porte-parole d’OCHA.

Sur le terrain, des dizaines de milliers de personnes ont été déjà contraintes de quitter leur foyer depuis novembre en raison d’une pénurie d’eau extrême. « Et les prévisions indiquent désormais que la saison des pluies actuelle - de mars à juin - ne donnera que des précipitations inférieures à la moyenne »,a ajouté M. Laerke.

Après les faibles pluies saisonnières de la fin de l’année dernière, des conditions de pré-sécheresse sont déjà signalées dans certaines parties des États du Somaliland, du Puntland, de Hirshabelle, de Galmudug et de Jubaland.

Outre la sécheresse, des conflits, l’insécurité alimentaire et des conditions météos erratiques

Face à cette situation, les organisations humanitaires fournissent de l’eau à 300.000 personnes dans les zones touchées par la pénurie d’eau.

Elles redoutent d’ailleurs que les pénuries d’eau accroissent le risque d’épidémies en Somalie.

Par ailleurs, la perte des pâturages pluviaux menace la survie du bétail, qui est à la base des moyens de subsistance de nombreux Somaliens. « Des personnes déplacées ont indiqué à OCHA qu’elles se déplaçaient à la recherche d’eau et de pâturages pour leurs animaux », a détaillé M. Laerke.

Plus largement, une multitude de problèmes humanitaires, dont les conflits, l’insécurité alimentaire et les conditions météorologiques erratiques, affectent la Somalie depuis des décennies. Cette année, l’ONU et ses partenaires ont pour objectif d’apporter une aide humanitaire à plus de 4 millions de personnes.

Sur l’appel de fonds humanitaire d’un milliard de dollars, la Somalie n’a reçu jusqu’à présent que 2,5 % de ce financement. Dans ces conditions, le Fonds humanitaire pour la Somalie a débloqué 13 millions de dollars pour intensifier la réponse.

Une allocation de réponse rapide de 7 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence est également prévue. Selon OCHA, près de 20 millions de dollars seront débloqués pour financer des actions anticipées en Somalie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : l’ONU condamne l’attaque terroriste meurtrière à Mogadiscio

Les Nations Unies ont fermement condamné l'attaque meurtrière qui a frappé le 5 mars la capitale de la Somalie.