Violences au Sénégal : l’ONU appelle au calme et à la retenue

5 mars 2021

Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel a déploré vendredi les actes de violences qui ont eu lieu au cours des deux derniers jours dans plusieurs localités au Sénégal et ont occasionné la mort d’une personne et de nombreux blessés.     

Mohamed Ibn Chambas a invité « tous les acteurs à la retenue et au calme ».

Selon la presse, depuis le placement en garde à vue, mercredi, du principal opposant au pouvoir, Ousmane Sonko, alors qu'il se rendait au tribunal de Dakar pour être jugé dans une affaire d'accusation de viols, le Sénégal a connu des manifestations violentes.

Jeudi, les heurts ont fait au moins un mort et les autorités ont suspendu deux télévisions privées accusées d'attiser les violences en diffusant en boucle les images des heurts provoqués par l’arrestation.

M. Chambas a exhorté les autorités à prendre les mesures nécessaires pour apaiser la situation et assurer le droit constitutionnel de manifester pacifiquement. 

Le Représentant spécial appelle les forces de l’ordre à veiller à la sécurité des manifestants et des biens avec professionnalisme et dans le respect des lois.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afrique de l’Ouest et Sahel : l’ONU dresse un tableau mitigé de la situation devant le Conseil de sécurité

Le chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), a dressé un tableau contrasté de la situation dans la région, lundi, devant le Conseil de sécurité.  Mohamed Ibn Chambas a salué l’efficacité de la réponse apportée à la pandémie de Covid-19 et la bonne tenue des élections présidentielles dans cinq pays, regrettant en revanche que l’insécurité continue de régner dans la région.