Niger : l’ONU salue la tenue du second tour du scrutin présidentiel malgré les défis sécuritaires et humanitaires

23 février 2021

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a félicité mardi le gouvernement et le peuple du Niger pour la tenue du second tour de l’élection présidentielle le 21 février, malgré d’importants défis sécuritaires et humanitaires, ainsi que la pandémie de Covid-19.

Le second tour de l’élection présidentielle a opposé Mohamed Bazoum, fidèle du Président sortant Mahamadou Issoufou, et l’opposant Mahamane Ousmane, ancien Président. Le décompte des voix est en cours.

« Le Secrétaire général condamne le meurtre d'agents électoraux dans les régions de Tillabéri et de Diffa le jour du scrutin. Il condamne également les attaques sporadiques menées par des individus armés contre des fonctionnaires électoraux dans certaines régions du pays », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Le chef de l’ONU a exprimé ses plus sincères condoléances aux familles endeuillées et a souhaité un rétablissement complet aux blessés.

Selon la presse, sept agents électoraux de la Commission électorale nationale indépendante ont été tués le 21 février dans l’explosion de leur véhicule qui a heurté une mine. L’explosion est survenue à Waraou, dans la région de Tillabéri, à une centaine de kilomètres de Niamey, zone dite « des trois frontières » entre le Niger, le Mali et le Burkina Faso. Cette région est régulièrement la cible d’attaques de groupes extrémistes affiliés à l’organisation Etat islamique, mais aussi d’extrémistes nigérians de Boko Haram.

« Le Secrétaire général réitère l'engagement des Nations Unies à accompagner le gouvernement et le peuple du Niger dans leurs efforts en faveur de la stabilité et du développement durable », a ajouté son porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Sommet du G5 Sahel : Guterres appelle à aller au-delà de la seule réponse sécuritaire

Lors d’un sommet du G5 Sahel qui s'est déroulé lundi et mardi à N’Djamena, la capitale du Tchad, le chef de l’ONU a appelé à faire avancer la paix et le développement durable dans cette région d’Afrique confrontée à de multiples défis.