Syrie : l’ONU a besoin de plus de 4,2 milliards de dollars pour financer l’aide humanitaire

23 février 2021

L’ONU a lancé, mardi, un appel de fonds de plus de 4,2 milliards de dollars pour venir en aide à plus de 13 millions de personnes en Syrie, alors que le conflit entre dans sa 11e année.

« On estime que 13,4 millions de personnes auront besoin d’une aide humanitaire et de protection cette année, contre 11 millions l’année dernière », a déclaré Jens Laerke, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Alors que la crise syrienne entre cette semaine dans sa onzième année, ce plan de réponse humanitaire affiche une hausse de 20% du nombre de personnes dans le besoin. Une augmentation qui n’est pas étrangère à « la grave récession économique de l’année dernière en Syrie ».

« Nous sommes de retour au même niveau élevé des besoins que nous avons vu en 2016 et 2017 », a ajouté M. Laerke, relevant que durant cette période, plus de 13,5 millions de personnes ont reçu de l’aide des organismes humanitaires.

Cette fois-ci, c’est la forte dépréciation de la monnaie syrienne - qui a perdu 78 % de sa valeur en un an seulement -, la hausses des prix des denrées et la réduction des biens subventionnés qui font grimper les chiffres. Des segments de la population qui étaient auparavant moins touchés ont été poussés dans les rangs des personnes nécessitant une aide humanitaire.

Deux millions de Syriens vivent dans une pauvreté extrême

« Et pour celles qui en avaient déjà besoin, la situation s’est aggravée », a insisté le porte-parole d’OCHA. Cela a conduit à une insécurité alimentaire croissante et à des services de base de plus en plus inabordables, notamment les soins de santé, l’eau potable et l’éducation des enfants.

L’ONU estime que deux millions de Syriens vivent dans une pauvreté extrême. Outre ces besoins à l’intérieur de la Syrie, un plan global de plus de 5,8 milliards de dollars a été lancé dans les cinq principaux pays d’accueil des réfugiés syriens : Turquie, le Liban, la Jordanie, l’Iraq et l’Égypte.

Dans ces pays voisins, plus de 10 millions de personnes ont besoin d’une forme d’aide humanitaire et de résilience. Ce chiffre comprend quelque 5,5 millions de réfugiés syriens et 4,8 millions de membres des communautés hôtes touchées. Cela représente le nombre le plus élevé de personnes ayant besoin d’une forme d’aide dans cette crise, en près de dix ans.

A noter que l’Union européenne (UE) et l’ONU organiseront, les 29 et 30 mars 2021, la 5e conférence de Bruxelles sur la Syrie. Compte tenu des restrictions liées à la Covid-19, la conférence se tiendra virtuellement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : la quête de justice face à « l’ampleur et la gravité de la myriade des abus » commis en 10 ans

Face à des rapports d’atrocités quotidiennes qui s’accumulent sur une guerre qui fait rage depuis près de dix ans, avec son lot d’atrocités de morts et de blessés, la Commission d’enquête des Nations Unies sur la Syrie veut que ces crimes soient jugés.