Vaccin anti-Covid : l’OMS Europe appelle à un « optimisme prudent »

11 février 2021

Même si les derniers chiffres sur la pandémie en Europe montrent une baisse des nouveaux cas et des décès liés à la Covid-19, l’OMS Europe appelle à un « optimisme prudent » et souligne que le vaccin n’est pas suffisant pour contrôler la pandémie.

Le nombre de nouveaux cas dans la région Europe a diminué régulièrement au cours des quatre dernières semaines, ainsi que le nombre de décès au cours des deux dernières. Cependant, le virus continue de se propager avec un million de nouvelles contaminations enregistrées la semaine dernière.

A ce jour, dans les 29 pays d’Europe où la vaccination a commencé, à peine 1,5% de la population a été vaccinée.

« A l’heure actuelle, la frontière est mince entre l’espoir d’un vaccin et un faux sentiment de sécurité », a déclaré le Dr Hans Kluge, lors d’une conférence de presse.

Le chef de l’OMS Europe a mis une nouvelle fois en garde les pays qui relâchent trop vite les mesures de précaution, rouvrent trop vite et perdent le bénéfice des progrès enregistrés.

« Je dois répéter que les décisions de lever les mesures de santé publique et les mesures sociales doivent être étayées par des données, basées sur l’évaluation épidémiologique et la capacité du système de santé. Les critères doivent être fondés sur des preuves et non sur des observations de progrès relatifs », a insisté le Dr Kluge.

Il a exprimé sa préoccupation concernant les variants du virus, notamment la souche découverte en Afrique du Sud qui est désormais présente dans 19 des 53 pays de la zone couverte par l’OMS Europe.

« Cela signifie que nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire la transmission et retarder les mutations qui peuvent influencer l’efficacité des vaccins. Si nous ne mettons pas fin à la transmission dès maintenant, les avantages attendus des vaccins dans la lutte contre cette pandémie pourraient ne pas être évidents », a poursuivi le Dr Kluge.

« Les fabricants devront s’adapter à l’évolution du virus. Cela souligne également l’importance de maintenir un portefeuille diversifié de vaccins de différentes plateformes technologiques pour une utilisation dans différents contextes », a estimé le Directeur de l’OMS Europe. « Les vaccins sont essentiels, mais pour l’instant, ils ne suffisent pas à contrôler la pandémie. Ils ne sont qu’un des nombreux outils à notre disposition ».

Photo : BioNTech
Un taux d'efficacité supérieur à 90% a été rapporté par Pfizer et BioNTech dans des essais sur l'homme pour un vaccin contre la Covid-19.

Les dangers d’un accès inéquitable aux vaccins

Dr Kluge s’est félicité du lancement avec l’Union européenne d’un programme de 40 millions d’euros pour assurer le déploiement des vaccins anti-Covid-19 dans six pays : Arménie, Azerbaïdjan, Belarus, Géorgie, Ukraine et République de Moldavie.

« L’accès équitable est un impératif moral, qui atténue l’impact de la pandémie sur nous tous, et pas seulement sur certains », a-t-il dit.

« Le fossé entre les pays à revenu élevé, moyen et faible est plus visible que jamais. L’accès inéquitable aux vaccins peut se retourner contre eux. Plus le virus persiste, plus le risque de mutations dangereuses est grand », a rappelé le Dr Kluge.

« Il est temps d’intensifier et d’accélérer la production de vaccins. Nous appelons à un effort européen commun pour mettre les programmes de vaccination sur les rails », a-t-il poursuivi.

Il a terminé sa conférence de presse par un hommage à Sœur André, une religieuse française qui fête aujourd’hui ses 117 ans, un record européen, et qui a survécu à la Covid-19.

« Sœur André, pendant sa maladie, s’est montrée désintéressée et plus soucieuse de ses camarades résidents de la maison de retraite que de sa propre vie », a dit le Dr Kluge.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Covid-19 : l’OMS salue une baisse encourageante de 17% des cas dans le monde

Pour la quatrième semaine consécutive, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 signalés dans le monde a diminué, avec 3,1 millions de nouveaux cas la semaine dernière, a annoncé mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).