Le chef de l'ONU exhorte Israël à cesser la construction de nouveaux logements dans les colonies

19 janvier 2021

La décision d'Israël d'avancer des plans pour quelque 800 nouveaux logements dans les colonies, dont la plupart sont situées au plus profond de la Cisjordanie occupée, a suscité l'inquiétude du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

Dans une déclaration publiée lundi soir par son porte-parole, Stéphane Dujarric, le chef des Nations Unies a exhorté le gouvernement israélien à « mettre un terme à ces décisions et à les annuler », les qualifiant d'« obstacle majeur à la réalisation de la solution à deux États et d'une paix juste, durable et globale ».

M. Guterres a réitéré que l'établissement par Israël de colonies dans le territoire palestinien occupé depuis 1967, y compris Jérusalem-Est, « n'a aucune validité juridique et constitue une violation flagrante du droit international ».

« L'expansion des colonies augmente le risque de confrontation, sape davantage le droit du peuple palestinien à l'autodétermination et réduit encore la possibilité de mettre fin à l'occupation et d'établir un État palestinien souverain, contigu et viable, sur la base des lignes d'avant 1967 », a déclaré le Secrétaire général.

Israël a donné le feu vert à 780 nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie dimanche, dans un mouvement largement considéré comme étant influencé par le transfert imminent de pouvoir aux Etats-Unis.

Rompant avec des décennies de diplomatie américaine, le Président sortant Donald Trump a déclaré unilatéralement en 2019 que les colonies ne violaient plus le droit international.

Dans ce contexte, et selon les médias, Israël a augmenté la construction et a soit approuvé, soit fait des plans pour plus de 12.000 logements en 2020.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Covid-19 : des experts indépendants de l’ONU demandent à Israël d’assurer l’égalité d’accès aux vaccins pour les Palestiniens

Deux experts indépendants des droits de l’homme des Nations Unies ont appelé, jeudi, Israël à garantir « un accès rapide et équitable aux vaccins anti Covid-19 pour le peuple palestinien sous occupation ».