L'ONU salue la mémoire de Sir Brian Urquhart, l'un de ses responsables « légendaires », décédé à 101 ans

3 janvier 2021

Le Secrétaire général des Nations Unies s’est dit profondément attristé dimanche par le décès de Sir Brian Urquhart, fonctionnaire international qui a dédié plus de quatre décennies de sa vie au service de l'ONU.

L'empreinte de Sir Brian Urquhart aux Nations Unies est « profonde » dans l'histoire de l'Organisation, a déclaré António Guterres, ajoutant qu’en tant que l’un des premiers employés de l'Organisation, il avait établi la norme pour la fonction publique internationale : « le dévouement et l'impartialité ».  

M. Guterres a présenté ses condoléances à la famille du « fonctionnaire légendaire » ainsi qu'à ses « légions d'admirateurs au sein et au-delà » de l'ONU. 

De nationalité britannique, Sir Brian était présent à la naissance de l’ONU en 1945.  Il a été témoin de nombreux moments historiques de l’Organisation au XXe siècle, qu’il a également contribuer à façonner au cours de sa longue carrière culminant au poste de Secrétaire général adjoint aux affaires politiques spéciales.

Jusqu'à sa retraite en 1986, il a travaillé comme conseiller principal auprès de cinq Secrétaires généraux de l'ONU, a dirigé 13 opérations de maintien de la paix, a recruté 10.000 soldats de 23 pays et a fait du maintien de la paix l'un des piliers de l'Organisation.

 

 

« En tant qu'assistant du Secrétaire général Dag Hammarskjöld, il a contribué à définir le champ d'action des Nations Unies dans la lutte contre les conflits armés et d'autres défis mondiaux », a estimé M. Guterres, ajoutant qu’en tant que proche collaborateur de Ralph Bunche, autre personnalité onusienne et lauréat du prix Nobel de la paix, Sir Brian avait contribué « à mettre en place puis à propulser le maintien de la paix internationale dans une large gamme d’activités ». 

« Au fil des décennies, au service de plusieurs de mes prédécesseurs, Sir Brian a été au centre d'événements mondiaux formateurs, du Congo au Moyen-Orient », a rappelé M. Guterres.

Le chef de l’ONU a également ajouté que l’implication de Sir Brian dans les affaires mondiales s'était poursuivie bien après la fin de sa carrière aux Nations Unies par le biais de nombreux écrits, dont les biographies définitives de Hammarskjöld et Bunche, mais aussi en servant de mentor au personnel des Nations Unies et à « d'innombrables jeunes dans la poursuite de leur carrière. »   

Un optimiste qui croyait en la possibilité d’un monde pacifique et juste

António Guterres a évoqué les paroles de Sir Brian dans ses mémoires A Life in Peace and War, sur les premiers jours de l’ONU : « Nous étions tous des optimistes... qui croyions en la possibilité d'organiser un monde pacifique et juste ». 

M. Guterres s’est félicité que Sir Brian ait maintenu cet optimisme tout au long de sa vie, « façonnant les Nations Unies et l'histoire elle-même ». 

« Nous lui sommes reconnaissants pour sa brillante et incomparable contribution en tant que serviteur loyal de ‘nous les peuples’ », a conclu António Guterres.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

A l'occasion du centenaire de Sir Brian Urquhart, l'ONU célèbre un fonctionnaire qui a marqué l'Organisation

Le Secrétaire général de l'ONU a souhaité un très heureux anniversaire à Sir Brian Urquhart, qui a fêté ses 100 ans, s’associant à d'autres admirateurs du monde entier pour saluer son travail sans précédent et novateur pour l’Organisation.