Zimbabwe : le PAM en appelle aux donateurs pour aider des millions de personnes menacées par la faim

17 décembre 2020

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a lancé jeudi un appel de fonds de 204 millions de dollars supplémentaires pour aider plus de quatre millions de Zimbabwéens confrontés à des pénuries alimentaires au cours des six prochains mois.

« Les fonds destinés à l’aide alimentaire d’urgence s’épuisent alors que des millions de personnes sont menacées par la faim lors de la période de soudure au Zimbabwe », a affirmé l’agence onusienne dans un communiqué

Ce financement permettrait au PAM de fournir le minimum d’aide alimentaire d’urgence aux 3,5 millions de ruraux et 550.000 citadins les plus vulnérables, complétant ainsi la réponse du gouvernement zimbabwéen et d’autres partenaires.

« Plus de la moitié des Zimbabwéens des zones rurales n’ont pas d’autre choix que de sauter des repas, de réduire leurs portions ou de vendre leurs biens précieux pour faire face à la situation », a déclaré Francesca Erdelmann, Représentante du PAM au Zimbabwe.

Sécheresse, hyperinflation croissante et Covid-19

« Nous sommes très préoccupés par le fait que si le PAM ne reçoit pas suffisamment de fonds pour atteindre quatre millions de personnes, les familles seront poussées encore plus loin dans leurs limites », a-t-elle ajouté, relevant que « des millions de Zimbabwéens sont dévastés par une année de sécheresse, d’hyperinflation croissante et de Covid-19 ».

Cet appel intervient avant la période de soudure, qui risque de pousser 6,9 millions de personnes - près de la moitié de la population du Zimbabwe – à se retrouver affamées dès le mois de mars, selon les données nationales.

Parmi ces 6,9 millions, figurent environ un tiers de la population rurale, qui devrait être confrontée à des niveaux de faim « de crise » ou « d’urgence », et 2,3 millions de citadins affamés, a précisé l’Agence onusienne basée à Rome.

Les familles d’agriculteurs, qui représentent les trois quarts de la population du Zimbabwe et produisent la plupart de ses denrées alimentaires, sont également touchées par une troisième récolte consécutive frappée par la sécheresse cette année. Au moins 7,6 millions de personnes sont tombées dans la pauvreté cette année - un million de plus qu’en 2019.

L’hyperinflation a également poussé les prix des produits de base au-delà des moyens de la plupart des Zimbabwéens.

La pandémie de Covid-19 a exacerbé une situation déjà fragile, rendant particulièrement difficile pour les familles pauvres de se permettre une alimentation nutritive, surtout avec des revenus, qui se tarissant en raison des mesures de semi-confinement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Zimbabwe : des experts indépendants de l’ONU demandent l’arrêt immédiat des enlèvements et de la torture

Des experts des droits de l’homme indépendants des Nations Unies ont appelé mercredi le Zimbabwe à mettre immédiatement un terme aux disparitions et aux tortures qui semblent avoir « pour but de réprimer les protestations et la dissidence ».