Iraq : l’UNESCO lance un concours d’architecture pour reconstruire la mosquée Al-Nouri de Mossoul

17 novembre 2020

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a lancé un concours international d’architecture pour la reconstruction de la mosquée Al-Nouri, dans la ville iraquienne de Mossoul.

L’une des villes les plus anciennes du monde, Mossoul est aujourd’hui au début d’un processus de reconstruction après avoir été largement détruite lors des combats et de son occupation par le groupe terroriste Daech.

Depuis sa construction dans la seconde moitié du XIIe siècle, la mosquée Al-Nouri, a constitué un site central dans la vie urbaine et le développement de Mossoul. Situé dans le secteur nord-est de la vieille ville, avec une superficie d'environ 11.050 m2, le site comprend des monuments d’importance, tels que le minaret d'Al-Hadba et la salle de prière d'Al Nouri, un certain nombre de bâtiments secondaires et un vaste espace ouvert.

Pour l’UNESCO, la reconstruction de ce « monument important de la ville » doit envoyer « un signal fort de résilience et d'espoir, en tant que premier pas vers la cohésion sociale et la réconciliation dans l'Iraq d'après-conflit ». 

L’agence culturelle onusienne rappelle que les sites et monuments historiques ne sont pas seulement un outil scientifique de connaissance, mais ils représentent également un puissant symbole d'appartenance, de communauté et d'identité, dont la réhabilitation facilitera la récupération de la mémoire des habitants de Mossoul.

Destruction intentionnelle

Gravement endommagée en 2017, la mosquée fera l'objet d'un programme intégré de réhabilitation. Il comprendra la construction de nouveaux bâtiments aux fonctions diverses ; la réhabilitation de ses trois bâtiments historiques et leur intégration dans les nouveaux bâtiments ; et la conception de l'aménagement paysager de l'ensemble du site.

La reconstruction de la salle de prière Al Nouri reposera sur la conservation de la structure restante et toujours debout de la salle et à son intégration dans le nouveau bâtiment. La salle de prière sera reconstruite comme elle l'était en 2017 avant sa destruction intentionnelle. En créant de nouveaux espaces dédiés à la communauté - pour l'éducation, les activités sociales et culturelles - le projet envisage de mettre le site au service de la communauté au-delà de sa principale fonction religieuse.

Le programme comprendra également la refonte de l'espace ouvert et la relation du site avec les tissus urbains historiques environnants, à travers ses nouvelles portes et clôtures, afin de retrouver sa fonction centrale dans la vie de la vieille ville.

Ce concours d’architecture est organisé par l'UNESCO, en étroite coordination avec le ministère iraquien de la culture et l’Iraqi Sunni Endowment et avec le soutien financier des Émirats arabes unis. Il vise à attirer les soumissions d'un large éventail d'architectes ou d'équipes d'architectes et d'ingénieurs du monde entier pour soumettre une proposition de reconstruction et de réhabilitation de la la mosquée.

Un jury international et indépendant composé de neuf membres et deux membres suppléants - dont le Français Dominique Perrault qui fut l’architecte de la Bibliothèque nationale de France François Mitterrand à Paris - évaluera les dossiers proposés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : l’agence anti-mines des Nations Unies rejette les accusations de profanation d’églises à Mossoul

Le Service de la lutte antimines des Nations Unies (UNMAS) en Iraq a réfuté jeudi les allégations d’une organisation non gouvernementale iraquienne, affirmant que son personnel avait procédé au déminage de deux églises historiques de Mossoul « de manière arbitraire et barbare ».