Afghanistan : l’ONU condamne l’attaque meurtrière contre l’université de Kaboul

2 novembre 2020

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et la Mission des Nations Unies en Afghanistan ont condamné l’attaque perpétrée lundi contre l’université de Kaboul, dans la capitale du pays.

Selon les informations rapportées par la presse, trois hommes armés ont pénétré dans l'enceinte de l'université de Kaboul lors d'une foire au livre iranien. Au moins 22 personnes ont été tuées, la plupart étudiants, et une vingtaine d’autre ont été blessées.

L’attaque a été revendiquée par l’organisation terroriste Etat islamique.

« Cette effroyable attaque, la deuxième en dix jours contre une école de Kaboul, est (…) une atteinte au droit humain à l'éducation », a déclaré le porte-parole adjoint de M. Guterres dans un communiqué de presse. « Le Secrétaire général réaffirme que les responsables doivent être tenus responsables », a-t-il ajouté.

« Il ne peut y avoir aucune justification pour déclencher une violence aussi terrible dans une école ou une université », a, pour sa part, déclaré la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) sur Twitter, condamnant l’« attaque choquante » contre le campus de l’université de Kaboul.

« L’ONU soutient le peuple et le gouvernement afghans en appui à leurs aspirations de paix de longue date », a dit le porte-parole adjoint du Secrétaire général.

M. Guterres et la MANUA a exprimé leurs plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes de l’attaque et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

En Afghanistan, les pourparlers de paix n’ont pas fait ralentir le nombre de victimes civiles (ONU)

Le nombre de civils tués et blessés dans le conflit en Afghanistan n'a pas ralenti depuis le début des pourparlers de paix, a indiqué mardi la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).