Afghanistan : les auteurs de l'explosion qui a fait plus de 100 blessés doivent être tenus pour responsables (ONU)

19 octobre 2020

Le chef de l’ONU a fermement condamné l’attaque à la voiture piégée qui a tué dimanche au moins 13 civils et en a blessé plus de 100 dans la province de Ghor, dans l'ouest de l'Afghanistan.

Dans une déclaration de son porte-parole, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, condamne fermement « l'attaque aveugle » contre le quartier général de la police provinciale, soulignant la présence de nombreux civils aux alentours.

Selon les rapports préliminaires, plusieurs femmes et enfants étaient présents sur le site. Pour le chef de l'ONU, ceux qui commettent de tels crimes devraient être tenus responsables. 

Les agences de presse ont cité des sources du gouvernement afghan qui ont déclaré que l'explosion, non encore revendiquée, était si forte que son bruit a été entendu dans des régions éloignées. 

Lors de l'attentat, certains bâtiments gouvernementaux ont été partiellement endommagés et détruits, notamment le bureau du chef de la police, le département des affaires féminines et le bureau provincial pour les réfugiés.

Le porte-parole du Secrétaire général a conclu la déclaration en exprimant sa solidarité avec les familles des victimes et des blessés.

António Guterres souligne que l'Organisation reste engagée à soutenir le peuple et le gouvernement d'Afghanistan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iran : le HCR est venu en aide à 20.000 réfugiés depuis le début de la pandémie de Covid-19

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés a étendu la distribution d’allocations en espèces en Iran pour venir en aide à « des milliers de réfugiés extrêmement vulnérables » dont les moyens d’existence ont été sévèrement compromis en raison de la pandémie du coronavirus.