Covid-19: le Remdesivir a « peu ou pas d’effet » sur la mortalité (OMS)

16 octobre 2020

Le Remdesivir de « Gilead Sciences Inc » n’a pas eu d’effet substantiel sur les chances de survie des patients atteints de Covid-19, a estimé l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en publiant les résultats d’un essai clinique prouvant que ce médicament antiviral n’est pas efficace pour empêcher le décès des patients.

Les résultats provisoires, de l’essai, « Solidarité thérapeutique », coordonné par l’OMS, indiquent que le Remdesivir semble avoir que « peu ou pas d’effet sur les patients hospitalisés pour la Covid-19 si l’on en croit les taux de mortalité, de début de la ventilation ou de durée de l’hospitalisation ». 

L’étude a porté sur plus de 11.000 personnes dans 30 pays. Elle a examiné les effets du traitement sur la mortalité globale, le déclenchement de la ventilation et la durée du séjour à l’hôpital des patients hospitalisés.  D’autres utilisations du médicament, par exemple dans le traitement des patients dans la communauté ou dans une dynamique de prévention, devraient être examinées à l’aide d’autres études.

Mêmes conclusions pour l’Hydroxy-chloroquine, Lopinavir/ritonavir et les traitements à l’interféron

Outre cet antiviral initialement développé contre la fièvre hémorragique Ebola, d’autres médicaments ont été aussi passés en revue par cette étude. Il s’agit de l’Hydroxy-chloroquine, le Lopinavir/ritonavir et les traitements à l’interféron, qui ont tous abouti à la même conclusion. Selon l’Agence onusienne, elles n’ont pas réduit la mortalité chez les patients atteints de Covid-19. 

Mais pour l’OMS, les progrès réalisés par l’essai de Solidarité thérapeutique montrent que de grands essais internationaux sont possibles, même en cas de pandémie, et offrent la promesse de répondre rapidement et de manière fiable à des questions critiques de santé publique concernant la thérapeutique.

La plateforme mondiale de l’essai de solidarité est prête à évaluer rapidement de nouvelles options de traitement prometteuses, avec près de 500 hôpitaux ouverts comme sites d’essai.  « De nouveaux médicaments antiviraux, immunomodulateurs et anticorps monoclonaux anti-SARS COV-2 sont maintenant envisagés pour une évaluation », a souligné l’OMS.
 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Covid-19 : mesures ciblées mais pas de confinement général en Europe (OMS)

Face à la poussée exponentielle de la pandémie, l’OMS Europe prône « des mesures proportionnées et ciblées » mais pas de confinement général comme au printemps dernier.