Quatre agences onusiennes lancent un appel à la solidarité pour surmonter les effets de la pandémie de Covid-19

13 octobre 2020

Quatre agences onusiennes ont lancé mardi un appel à la solidarité internationale pour surmonter ensemble les effets sanitaires et socio-économiques de la pandémie de Covid-19 qui affectent de manière disproportionnée les plus vulnérables.

« Le moment est venu pour la solidarité mondiale, en particulier avec les plus vulnérables de nos sociétés, notamment dans les pays émergents et en développement », écrivent dans un communiqué conjoint l’Organisation internationale du travail (OIT), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons surmonter les incidences sanitaires, sociales et économiques interdépendantes de la pandémie et empêcher qu'elle ne dégénère en une catastrophe humanitaire et de sécurité alimentaire prolongée, avec la perte potentielle des gains de développement déjà réalisés », ont ajouté ces agences.

Selon elles, il faut saisir cette occasion de reconstruire en mieux. Et elles se sont engagées à mettre en commun leur expertise et leur expérience pour soutenir les pays dans leurs mesures de réponse aux crises et leurs efforts pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD).

« Nous devons élaborer des stratégies durables à long terme pour relever les défis auxquels sont confrontés les secteurs de la santé et de l'agroalimentaire. La priorité doit être accordée à la résolution des problèmes sous-jacents de sécurité alimentaire et de malnutrition, à la lutte contre la pauvreté rurale, en particulier grâce à des emplois plus nombreux et de meilleure qualité dans l'économie rurale, à l'extension de la protection sociale à tous, à la facilitation de voies de migration sûres et à la promotion de la formalisation de l'économie informelle », ajoute le communiqué conjoint.

Repenser l’avenir de l’environnement

« Nous devons repenser l'avenir de notre environnement et lutter contre le changement climatique et la dégradation de l'environnement avec ambition et urgence. Ce n’est qu’alors que nous pourrons protéger la santé, les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la nutrition de tous et faire en sorte que notre ‘nouvelle normalité’ soit meilleure », affirment l’OIT, la FAO, le FIDA et l’OMS.

Les quatre agences rappellent que les perturbations économiques et sociales causées par la pandémie sont dévastatrices : des dizaines de millions de personnes risquent de tomber dans l'extrême pauvreté, tandis que le nombre de personnes sous-alimentées, actuellement estimé à près de 690 millions, pourrait augmenter de 132 millions d'ici la fin de l'année.

Des millions d'entreprises sont confrontées à une menace existentielle. Près de la moitié des 3,3 milliards de travailleurs dans le monde risquent de perdre leurs moyens de subsistance. Les travailleurs de l'économie informelle sont particulièrement vulnérables car la majorité n'a pas de protection sociale et d'accès à des soins de santé de qualité et a perdu l'accès aux actifs productifs.

Sans les moyens de gagner un revenu pendant les confinements, beaucoup sont incapables de se nourrir et de nourrir leur famille. Pour la plupart, pas de revenu signifie pas de nourriture ou, au mieux, moins de nourriture et moins de nourriture nutritive.

Selon les quatre agences onusiennes, une attention particulière doit être accordée à la situation des femmes, qui sont surreprésentées dans les emplois et les fonctions de soins faiblement rémunérés.

Différentes formes de soutien sont essentielles, y compris les transferts en espèces, les allocations pour enfants et les repas scolaires sains, les abris et les initiatives d'aide alimentaire, le soutien au maintien et au rétablissement de l'emploi et l'aide financière aux entreprises, y compris les micro, petites et moyennes entreprises.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’ONU plaide pour des systèmes alimentaires inclusifs et durables

La pandémie de Covid-19 a mis en évidence la fragilité de nos systèmes alimentaires, a alerté, lundi, le chef de l’ONU au lancement de la semaine mondiale de l’alimentation.