Le chef de l'ONU salue le cessez-le-feu dans le conflit du Haut-Karabakh

10 octobre 2020

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a salué l'accord sur un cessez-le-feu dans la zone de conflit du Haut-Karabakh à la suite de pourparlers qui se sont tenus vendredi en Russie.

Le conflit dans cette région située dans le Caucase du Sud persiste depuis plus de trois décennies, la dernière série d'hostilités entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan ayant éclaté au cours des deux dernières semaines. Le Haut-Karabakh est une région peuplée d’Arméniens qui est enclavée en Azerbaïdjan et a fait sécession au début des années 1990 avec le soutien de l’Arménie.

« Le Secrétaire général se félicite de l’accord sur un cessez-le-feu humanitaire annoncé vendredi à Moscou par les ministres des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie. Il félicite la Fédération de Russie pour ses efforts de médiation », selon un communiqué publié samedi par son porte-parole.

M. Guterres a appelé au respect du cessez-le-feu et à un accord rapide sur ses paramètres spécifiques.

Le Secrétaire général s'est également félicité de l'engagement pris par l'Arménie et l'Azerbaïdjan d'entamer des négociations de fond sous les auspices de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), par l'intermédiaire de son Groupe de Minsk.

La France, la Russie et les États-Unis président le processus de Minsk de l’OSCE, qui promeut un règlement pacifique du conflit du Haut-Karabakh.

Le chef de l'ONU a en outre appelé la communauté internationale à soutenir l'accord de cessez-le-feu. Il a également exhorté les pays à continuer d'encourager les parties à résoudre leurs différends par des moyens pacifiques.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Conflit du Haut-Karabakh : Michelle Bachelet réclame un cessez-le-feu en raison de l'impact sur les civils

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, a appelé vendredi à un cessez-le-feu urgent dans la zone de conflit du Haut-Karabakh  en raison de l'impact des combats sur les civils, alors que les hostilités continuent de s'étendre le long de la ligne de contact.