L’ONU s’inquiète de facteurs déstabilisateurs éloignant davantage Israéliens et Palestiniens d’une solution négociée

29 septembre 2020

L’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient s’est inquiété mardi de facteurs déstabilisateurs, tels que la pandémie de Covid-19, qui risquent d’éloigner davantage les Israéliens et les Palestiniens d’une solution négociée au conflit qui les oppose.

« Nous sommes à nouveau à un moment charnière dans la recherche de la paix alors qu'une convergence de facteurs déstabilisateurs menace de pousser les Israéliens et les Palestiniens plus loin vers une réalité à un État d'occupation et de conflit perpétuels », a déclaré Nickolay Mladenov devant les membres du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le Coordinateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient s’est dit déterminé à soutenir les Palestiniens et les Israéliens à résoudre le conflit et mettre fin à l'occupation.

« Je réitère l'appel lancé par le Secrétaire général aux membres du Quatuor pour le Moyen-Orient, aux principaux partenaires arabes et aux dirigeants israéliens et palestiniens à reprendre et à intensifier d'urgence leurs efforts pour faire progresser l'objectif d'une solution négociée à deux États avant qu'il ne le soit trop tard », a-t-il dit.

M. Mladenov a noté les accords récents entre Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn, qui ont suspendu les plans d'annexion israéliens sur certaines parties de la Cisjordanie occupée. Il s’est dit aussi encouragé par l'appel à restaurer l'espoir dans le processus de paix et à reprendre les négociations sur la base du droit international et des paramètres convenus, comme l'ont fait les Ministres des affaires étrangères de Jordanie, d'Égypte, de France et d'Allemagne à Amman.

« Les récentes initiatives visant à renforcer l'unité palestinienne, comme le démontre le résultat des réunions Fatah-Hamas appelant à des élections présidentielle et législatives nationales tant attendues, sont également encourageantes », a dit l’envoyé de l’ONU.

Effet dévastateur de la résurgence de la Covid-19 sur le terrain

Mais M. Mladenov a noté des facteurs déstabilisateurs pour le processus de paix.

« La résurgence de la Covid-19 a un effet dévastateur sur le terrain », a-t-il noté. « L'ONU et ses partenaires continueront d'aider les Palestiniens à répondre à la pandémie, notamment en comblant les lacunes critiques dans les fournitures et équipements médicaux. Il est important de se concentrer particulièrement sur Gaza, étant donné la situation unique et l'extrême vulnérabilité de la population ».

Il a exhorté les parties à trouver une voie à suivre pour faire face à cette crise sanitaire urgente. 

L’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient s’est également déclaré préoccupé par les projets de construction de colonies dans la zone E1 et dans d’autres endroits sensibles de la Cisjordanie occupée, qui attendent l’approbation des autorités israéliennes.

« L'établissement par Israël de colonies dans le territoire palestinien occupé depuis 1967, y compris Jérusalem-Est, n'a aucune validité juridique et constitue une violation flagrante du droit international », a-t-il rappelé.

M. Mladenov s’est dit profondément inquiet de la forte augmentation des démolitions et des saisies de structures appartenant à des Palestiniens en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem-Est. Il a exhorté Israël à mettre immédiatement fin à cette politique.

Il s’est dit également préoccupé par les récentes discussions à la Knesset israélienne qui démontrent l'intensification des pressions exercées sur le gouvernement israélien contre les Palestiniens vivant dans la zone C.

Compte tenu de la grave crise économique et sanitaire à laquelle est confronté le peuple palestinien, l’envoyé de l’ONU a appelé les dirigeants israéliens et palestiniens à reprendre et à renforcer d’urgence leurs efforts pour faire progresser l’objectif d’une solution négociée à deux États. « Cette crise financière peut et doit prendre fin. Les deux parties devraient réexaminer la nature de leurs relations économiques et les améliorer dans l'intérêt des deux peuples », a-t-il dit.

Selon M. Mladenov, la violence quotidienne continue d'alimenter la méfiance. « La violence liée aux colons se poursuit et j'exhorte Israël, en tant que puissance occupante, à assurer la sûreté et la sécurité de la population palestinienne et à demander des comptes aux auteurs des attaques », a-t-il dit
Il a également souligné que le lancement aveugle de roquettes et d’engins incendiaires vers les centres de population israéliens viole le droit international et il a appelé les militants palestiniens à Gaza à mettre un terme à ces attaques.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Moyen-Orient : l’ONU se réjouit de l’arrêt des plans d’annexion israéliens sur certaines parties de la Cisjordanie

Devant le Conseil de sécurité, le Coordinateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient s’est réjoui de l'accord conclu entre Israël et les Émirats arabes unis qui met fin aux plans d'annexion israéliens sur certaines parties de la Cisjordanie occupée et prévoit la normalisation des relations entre les deux pays.