Le droit à l’information doit être au centre des efforts visant à bâtir un avenir plus résilient, selon l’UNESCO

28 septembre 2020

A l’occasion de la Journée internationale de l'accès universel à l'information qui est célébrée pour la première fois en ce 28 septembre, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a estimé que le droit à l’information devait être au centre des efforts visant à bâtir « un avenir plus éclairé et résilient ».

« Dans un monde où la Covid-19 a provoqué le chaos et la complexité, l’accès à des informations fiables et vérifiées est plus important que jamais », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, dans un message pour cette journée.

Elle a rappelé que l’information est essentielle pour encourager des comportements sains et sauver des vies – les rumeurs et les informations inexactes pouvant être aussi mortelles que les virus.

« Comme ces derniers mois l’ont montré, la santé publique exige de la transparence – qu’il s’agisse des statistiques sur l’ampleur de la pandémie ou des données sur les dépenses publiques. L’accès à des informations précises et fiables garantit la responsabilité des actions menées pour faire face aux difficultés causées par le virus », a souligné Mme Azoulay.

Selon elle, dans ce contexte, le 28 septembre, qui marque la première célébration de la Journée internationale de l’accès universel à l’information depuis sa proclamation par l’Assemblée générale des Nations Unies à sa 74e session, revêt une importance cruciale.

Adopter des législations sur l’accès à l’information

« Nous invitons instamment les gouvernements à adopter des législations sur l’accès à l’information, ainsi qu’à renforcer la mise en œuvre de ces garanties lorsqu’elles existent déjà », a dit la cheffe de l’UNESCO. 

« Les gouvernements doivent s’engager en faveur du bien commun, en favorisant l’utilisation innovante des technologies numériques pour  construire des infrastructures d’information résilientes, et en créant des environnements favorables à des mécanismes de collecte des données sûrs et transparents, qui renforcent la tenue des archives et permettent une analyse précise des problèmes dans l’intérêt du public », a-t-elle ajouté. « En outre, ces outils ne seront efficaces que s’ils sont librement accessibles et conformes aux normes internationales en matière de protection de la vie privée ».

Mme Azoulay s’est dite convaincue que l’accès à l’information doit être reconnu comme une norme en matière de développement durable, et comme une condition préalable pour que les pays respectent, défendent et protègent les droits de l’homme pour tous. 

Pour cette édition 2020 de la Journée, l'UNESCO a organisé un panel en ligne de haut niveau, intitulé « Accès à l'information : Sauver des vies, renforcer la confiance, apporter de l'espoir ! ». 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’ONU exhorte ses Etats membres à lutter contre les informations fausses et trompeuses sur la Covid-19

A l’occasion d’une réunion virtuelle organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en marge du débat général annuel de l’Assemblée générale des Nations Unies, plusieurs agences onusiennes ont exhorté les Etats membres dans un communiqué conjoint à lutter contre les informations fausses et trompeuses sur la Covid-19.