Pour être efficaces, les outils contre le coronavirus doivent être accessibles aux plus vulnérables (OMS)

25 septembre 2020

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié, vendredi, un plan stratégique d’investissement pour intensifier l’accélérateur ACT - le dispositif mis en place pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la Covid-19.

« Des vaccins, des diagnostics et des traitements efficaces seront (…) essentiels pour mettre fin à la pandémie et accélérer la reprise mondiale », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, lors d’une conférence de presse virtuelle organisée depuis Genève. « Mais ces outils vitaux ne seront efficaces que s'ils sont disponibles pour les plus vulnérables de manière équitable et simultanée dans tous les pays », a-t-il prévenu.

Selon l’OMS, l'accélérateur ACT est le « meilleur pari » pour accélérer le développement des outils nécessaires pour sauver des vies le plus rapidement possible de la Covid-19 et pour les rendre disponibles pour le plus grand nombre, aussi équitablement que possible.

Le plan stratégique d’investissement dévoilé par l’agence onusienne montre les avantages économiques considérables découlant de l'accélération du développement et du déploiement d'outils pour réduire rapidement le risque de Covid-19 dans le monde.

D'ici la fin de l'année prochaine, l'Accélérateur ACT vise à délivrer 2 milliards de doses de vaccin ; 245 millions de traitements ; et 500 millions de tests de diagnostic dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

En matière de diagnostics, l’Accélérateur ACT évalue plus de 50 tests, y compris des diagnostics rapides et précis. « Et nous prévoyons d’avoir plus de nouvelles à ce sujet la semaine prochaine », a dit le Dr. Tedros.

Le pilier thérapeutique du dispositif a permis d’analyser plus de 1.700 essais cliniques pour des traitements prometteurs et a obtenu des cures de dexaméthasone pour jusqu'à 4,5 millions de patients dans les pays à faible revenu - « le seul médicament démontré jusqu'à présent pour réduire le risque de décès », a précisé le chef de l’OMS.

Par ailleurs, la facilité COVAX - le portefeuille de vaccins contre la Covid-19 le plus grand et le plus varié au monde - soutient le développement de neuf vaccins, avec plusieurs autres en cours de développement. « Le nombre de pays rejoignant la facilité COVAX augmente chaque jour. À ce jour, 67 économies à revenu élevé y ont officiellement adhéré et 34 autres devraient signer (leur adhésion), rejoignant 92 pays à faible revenu qui sont éligibles à un soutien financier via Gavi (l’Alliance internationale pour les vaccins) », s’est félicité le Dr. Tedros.

Le Directeur général de l’OMS a souligné qu’investir dans la facilité COVAX augmente la probabilité de pouvoir accéder au meilleur vaccin et couvre le risque que les pays qui ont conclu des accords bilatéraux se retrouvent avec des produits qui ne sont pas viables.

35 milliards de dollars nécessaires dont 15 milliards immédiatement

« Effort mondial sans précédent », l'accélérateur ACT a besoin d’investissements pour réussir. Son déficit de financement actuel s’élève à 35 milliards de dollars. « 35 milliards de dollars, c'est beaucoup d'argent », a reconnu le Dr. Tedros. « Mais dans le contexte pour arrêter une pandémie mondiale et soutenir la reprise économique mondiale, c’est une bonne affaire », a-t-il expliqué.

Pour mettre les choses en perspective, le chef de l’OMS a rappelé que 35 milliards de dollars représentent moins de 1% du montant que les gouvernements du G20 (20 principales économies du monde) ont déjà engagé dans le cadre de leurs plans de relance économique nationaux. « Ou pour le dire autrement, c'est à peu près équivalent à ce que le monde dépense en cigarettes toutes les deux semaines », a-t-il donné comme exemple.

Sur les 35 milliards demandés, 15 milliards sont nécessaires immédiatement pour financer la recherche et le développement, augmenter la fabrication, sécuriser les achats et renforcer les systèmes de livraison. Ces étapes sont normalement effectuées de manière séquentielle. Mais l’OMS et ses partenaires les effectuent toutes en même temps, de sorte que dès qu’un produit est prêt à être utilisé, il peut être acheminé immédiatement aux personnes qui en ont besoin.

« Nous ne demandons pas un acte de charité. Nous demandons un investissement dans la reprise mondiale », a souligné le Dr. Tedros. « Les avantages économiques du rétablissement des voyages et du commerce internationaux permettraient à eux seuls de rembourser cet investissement très rapidement », a-t-il précisé.

Mercredi prochain, les dirigeants du monde entier se réuniront virtuellement pour un événement parallèle de haut niveau lors de l'Assemblée générale des Nations Unies afin de discuter du travail de l'accélérateur ACT et d'appeler à des engagements financiers pour tenir sa promesse. « La fenêtre d'opportunité est maintenant. Nous devons agir maintenant et agir ensemble pour mettre fin au Covid-19 », a martelé le chef de l’OMS.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Covid-19 : près de 2 millions de nouveaux cas en une semaine, nouveau record dans le monde

La pandémie de Covid-19 continue de se propager, notamment dans la région des Amériques, qui représente plus du tiers de tous les nouveaux cas recensés dans le monde.  L’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait état de près de 2 millions de nouveaux cas de Covid-19 signalés pour la seule semaine dernière (14 au 20 septembre).