L’Assemblée générale plaide pour une action globale et coordonnée face à la pandémie de Covid-19

11 septembre 2020

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté vendredi une résolution dans laquelle elle plaide une nouvelle fois pour une action globale et coordonnée face à la pandémie de Covid-19.

Le texte de la résolution soumis par le Président de l’Assemblée générale a été adopté par 169 voix pour, 2 voix contre (Etats-Unis et Israël) et 2 abstentions (Ukraine et Hongrie).

Dans un tweet, le Président de l’Assemblée générale, Tijjani Muhammad-Bande, s’est félicité de l’adoption de cette résolution, « un texte puissant et ambitieux qui reflète la volonté collective des États membres de relever ce défi sans précédent en tant que nations unies ». « Les négociations ont été intenses mais la coopération a prévalu », a-t-il ajouté.

Dans cette résolution, les Etats membres des Nations Unies réaffirment leur « attachement à la coopération internationale, au multilatéralisme et à la solidarité à tous les niveaux, comme la seule voie possible à emprunter pour réagir efficacement aux crises mondiales telles que la pandémie de Covid-19 et à leurs conséquences ».

Ils reconnaissentt le rôle moteur crucial de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le rôle fondamental du système des Nations Unies dans la mobilisation et la coordination de l’action mondiale menée contre la pandémie, ainsi que les efforts essentiels que déploient les États membres à cet égard.

Dans sa résolution, l’Assemblée générale demande que « la coopération et la solidarité internationales soient renforcées en vue de contenir, d’atténuer et de vaincre la pandémie et ses conséquences ».

Par ailleurs, le texte engage les États membres, « auxquels il incombe au premier chef de lutter contre la discrimination et le discours de haine, et toutes les parties prenantes, y compris les dirigeants politiques et chefs religieux, à promouvoir l’inclusion et l’unité dans les mesures prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et à prévenir, dénoncer et combattre vigoureusement le racisme, la xénophobie, le discours de haine, la violence, la discrimination, y compris celle fondée sur l’âge ».

Respecter les droits humains

L’Assemblée générale exhorte les États à faire en sorte que tous les droits humains soient respectés, protégés et réalisés durant la lutte contre la pandémie et que leurs actions visant à combattre la Covid-19 soient pleinement conformes à leurs obligations et engagements en matière de droits de l’homme.

S’agissant des conséquences économiques et sociales immédiates de la pandémie, l’Assemblée générale invite les États membres et les autres parties prenantes concernées à adopter, de façon résolue, des « mesures audacieuses et concertées » pour faire face à ces conséquences, « tout en s’efforçant de se remettre sur la bonne voie pour réaliser les objectifs de développement durable ». 

La résolution demande aussi instamment aux États membres de tenir compte du climat et de l’environnement dans les mesures de relance liées à la Covid-19, « notamment en alignant les investissements et les politiques nationales sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030, l’Accord de Paris et l’objectif ultime de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, en inversant le processus de perte de biodiversité et en renforçant les mesures qui réduisent les émissions et améliorent à la fois la résilience et l’efficacité », comme par exemple l’augmentation de la part mondiale des énergies renouvelables.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Dans un monde déstabilisé par la crise de Covid-19, Guterres dénonce le manque de coopération internationale

Alors que le monde se trouve dans une phase dangereuse et instable en raison de la pandémie de Covid-19, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a dénoncé mercredi le manque de coopération internationale et a plaidé pour la solidarité face aux défis auxquels le monde est confronté.