Covid-19 : les stéroïdes efficaces pour les patients gravement atteints, l’OMS recommande leur usage

Le personnel médical de l'Hôpital Elmhurst dans le Queens prennent en charge un nouveau patient durant la pandémie de Covid-19 à New York.
Photo : ONU/Evan Schneider
Le personnel médical de l'Hôpital Elmhurst dans le Queens prennent en charge un nouveau patient durant la pandémie de Covid-19 à New York.

Covid-19 : les stéroïdes efficaces pour les patients gravement atteints, l’OMS recommande leur usage

Santé

De nouveaux essais cliniques révèlent que des stéroïdes sont efficaces contre les formes critiques du nouveau coronavirus et réduisent le taux de mortalité chez les patients gravement malades atteints de Covid-19, a annoncé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a recommandé leur usage.

L’Agence onusienne a ainsi publié un guide à l’intention des cliniciens et des décideurs des soins de la santé sur l’utilisation des corticostéroïdes chez les patients atteints de Covid-19. Dans ce document rendu public dans la soirée du mercredi, l’OMS a recommandé l’utilisation de différents stéroïdes pour les formes très graves du covid-19.

« Nous recommandons les corticostéroïdes systémiques pour le traitement des patients atteints de Covid-19 grave et critique », a fait valoir l’OMS.

Le traitement des patients gravement malades par Covid-19 avec des corticostéroïdes réduit le risque de décès de 20 %, selon une compilation de sept essais internationaux publiée mercredi, incitant ainsi l’OMS à mettre à jour ses conseils sur le traitement.

« Nous recommandons les corticostéroïdes systémiques plutôt que l’absence de corticostéroïdes systémiques pour le traitement des patients atteints de Covid-19 grave et critique (recommandation forte, basée sur des preuves de certitude modérée) », a ajouté l’Agence onusienne.

Eviter les corticostéroïdes dans le traitement des patients atteints de formes non sévère

Cette préconisation fait suite aux résultats de sept essais cliniques publiés dans le «Journal of the American Medical Association», qui prouvent l’efficacité des stéroïdes pour les malades en situation critique.

L’analyse, des données d’essais distincts sur l’hydrocortisone à faible dose, la dexaméthasone et la méthylprednisolone, suggère que les corticostéroïdes systémiques réduisent probablement la mortalité à 28 jours chez les patients atteints de Covid-19 critique, et aussi chez ceux qui souffrent d’une maladie grave (preuves de certitude modérée).

Cependant, l’usage des stéroïdes n’est pas sans risque, notamment s’ils sont utilisés pour les patients moins malades. En effet, « les corticostéroïdes systémiques peuvent augmenter le risque de décès lorsqu’ils sont administrés à des patients atteints d’une Covid-19 non grave », a mis en garde l’OMS.

«Nous recommandons les corticostéroïdes systémiques pour le traitement des patients atteints de formes sévères ou critiques du covid-19. Nous suggérons de ne pas utiliser de corticostéroïdes dans le traitement des patients atteints de formes non sévère car le traitement n’apporterait aucun bénéfice », insiste l’OMS dans un communiqué.

Une façon de rappeler que le médicament pourrait même s’avérer nocif et qu’un tel traitement doit être prescrit et mené « sous la supervision d’un clinicien». Les corticostéroïdes figurent sur la liste modèle des médicaments essentiels de l’OMS, facilement disponibles dans le monde entier à un faible coût.

ONU Info/Florence Westergard
Covid-19 : les stéroïdes efficaces pour les patients gravement atteints

Une étude qui renforce des résultats sur la dexaméthasone annoncés en juin

Les résultats, publiés dans le Journal of the American Medical Association, renforcent les résultats qui ont été salués comme une avancée majeure et annoncés à la mi-juin, lorsque la dexaméthasone est devenue le premier médicament à avoir démontré sa capacité à réduire le taux de mortalité chez les patients gravement malades atteints de Covid-19. L’OMS avait salué une « percée scientifique » après l’annonce, des responsables de l’essai clinique britannique Recovery qu’un stéroïde, le dexaméthasone, un médicament de la famille des stéroïdes réduisait significativement la mortalité chez les malades gravement atteints par le Covid-19.

Depuis lors, la dexaméthasone est largement utilisée dans les services de soins intensifs traitant les patients Covid-19 dans certains pays. La dexaméthasone et la prednisolone figurent d’ailleurs parmi les médicaments les plus fréquemment inscrits sur les listes nationales de médicaments essentiels. Ils sont répertoriés par 95 % des pays.

La dexaméthasone a été même inscrite pour la première fois sur la liste des médicaments essentiels de l’OMS en 1977, tandis que la prednisolone y a été inscrite deux ans plus tard (1979). 

« En conséquence, les corticostéroïdes systémiques font partie d’un nombre relativement restreint d’interventions pour Covid-19 qui ont le potentiel de réduire les inégalités et d’améliorer l’équité en matière de santé. Ces considérations ont influencé la force de cette recommandation », a relevé l’Agence onusienne.

A noter que ces nouvelles recommandations ont été élaborées en collaboration avec la fondation à but non lucratif « Magic Evidence Ecosystem Foundation » (MAGIC), qui a fourni un soutien méthodologique pour développer et diffuser ces orientations pour les traitements médicamenteux de la Covid-19.

Les travaux sur ces orientations ont commencé le 22 juin lorsque l’essai clinique RECOVERY a publié un rapport préliminaire sur l’impact des corticostéroïdes. Pour compléter les résultats, l’OMS s’est associée à sept équipes de chercheurs travaillant sur les corticostéroïdes pour mener une méta-analyse de ces essais. L’objectif est de fournir rapidement des preuves supplémentaires pour exploiter les données de RECOVERY et éclairer l’élaboration des lignes directrices.