Côte d’Ivoire : l’ONU s’inquiète des violences à l’approche de l’élection présidentielle

18 août 2020

Suivant de près l’évolution de la situation en Côte d’Ivoire à l’approche de l’élection présidentielle prévue pour le 31 octobre, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est dit préoccupé par les événements violents signalés ces derniers jours dans le pays.

Cest violences ont entrainé la mort de plusieurs personnes à Daoukro, Bonoua et Gagnoa, a noté son porte-parole dans une déclaration à la presse publiée mardi.

Le chef de l’ONU a présenté ses condoléances aux familles endeuillées et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

« Le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes à résoudre leurs différends par le dialogue et à créer un environnement propice à une élection pacifique, inclusive et crédible », a dit son porte-parole.

M. Guterres a renouvelé le soutien continu des Nations Unies au gouvernement et au peuple de la Côte d’Ivoire.

Les violences se sont produites dans le contexte de manifestations ces derniers jours contestant la possibilité pour le Président ivoirien Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afrique de l’Ouest : les cinq élections présidentielles sont l’occasion de consolider la démocratie (ONU)

L’envoyé de l’ONU en Afrique de l’Ouest a souligné jeudi devant le Conseil de sécurité que les élections présidentielles qui doivent être organisées dans la région avant la fin de l’année doivent être l’occasion de consolider la démocratie.