Lutte contre la Covid-19 : le Conseil de sécurité exige une cessation immédiate et mondiale des hostilités

1 juillet 2020

Le Conseil de sécurité des Nations Unies, présidé ce mois-ci par l’Allemagne, a adopté mercredi une résolution dans laquelle il exige la « cessation générale et immédiate des hostilités dans toutes les situations inscrites à son ordre du jour » afin de lutter contre le coronavirus.

112 jours après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié la Covid-19 de pandémie, le Conseil de sécurité a finalement adopté une résolution sur cette question de santé mondiale qui affecte la paix et la sécurité internationales.

Dans cette résolution, les quinze membres du Conseil demandent également à toutes les parties aux conflits armés à travers le monde de s'engager immédiatement dans « une pause humanitaire durable » pendant au moins 90 jours consécutifs.

Cette pause doit permettre l'acheminement de l'aide humanitaire en toute sécurité, sans entrave et de façon durable ainsi que la fourniture de services connexes par des acteurs humanitaires impartiaux, conformément aux principes humanitaires d'humanité, de neutralité, d'impartialité et d'indépendance. Elle doit également permettre de procéder à des évacuations médicales, conformément au droit international, y compris le droit international humanitaire et le droit des réfugiés, le cas échéant.

Cette demande de cessation des hostilités et de pause humanitaire du Conseil intervient plus de trois mois après l’appel à un cessez-le-feu mondial lancé par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, pour lutter contre la Covid-19. 

Mercredi, le Secrétaire général de l’ONU s’est félicité de l’adoption de cette résolution.

« L'adoption de cette résolution enverra un signal important aux parties au conflit et pourrait aider à modifier les calculs sur le terrain », a dit son porte-parole dans une note à la presse.

« Le Secrétaire général continue d'exhorter les États Membres à redoubler d'efforts pour la paix dans les conflits dans lesquels ils ont une influence. Il se réjouit de travailler avec toutes les parties prenantes pour faire avancer les efforts vers des cessez-le-feu concrets et une paix durable », a-t-il ajouté.

Le 3 avril, l’Assemblée générale des Nations Unies - dans laquelle sont représentés tous les Etats membres de l’ONU - avait aussi adopté une résolution réclamant une intensification de la coopération internationale face à la pandémie.

La question de la Covid-19 a été abordée ce derniers mois au sein du Conseil de sécurité par plusieurs de ses membres, mais sans que l’organe onusien ne parvienne à adopter une position commune sur ce problème.

Membre non-permanent du Conseil, l’Allemagne avait dénoncé le 9 avril par la voix de son ambassadeur à l’ONU, Peter Heusgen, le « silence assourdissant » de l’organe onusien face au « plus grand défi auquel la civilisation a été confrontée depuis la Seconde Guerre mondiale ». Au premier jour de la présidence allemande du Conseil, ses membres se sont finalement entendus sur l’adoption d’une résolution sur la pandémie.

Photo ONU/Eskinder Debebe
Le Conseil de sécurité de l'ONU réuni à distance (photo d'archives).

Une cessation des hostilités qui ne s’appliquent pas à la lutte contre le terrorisme

Bien que reconnaissant « l’impact dévastateur » du coronavirus sur les pays touchés par les conflits et crises humanitaires, le Conseil de sécurité a toutefois apporté une nuance à ses demandes de cessation des hostilités et de pause humanitaire. Ces dernières ne s'appliquent pas aux opérations militaires menées contre l'État islamique en Iraq et au Levant (EIIL, également connu sous le nom de Daech), Al-Qaïda et le Front Al-Nusra (ANF), ainsi que contre tous les autres individus, groupes, entreprises et entités associés aux groupes terroristes, qui ont été désignés comme tels par le Conseil.

Dans leur résolution, les membres du Conseil de sécurité affirment appuyer les efforts entrepris par le Secrétaire général de l’ONU et ses représentants spéciaux et envoyés spéciaux pour une cessation des hostilités.

Ils prient António Guterres de veiller à ce que toutes les parties concernées du système des Nations Unies, y compris les équipes de pays des Nations Unies, conformément à leurs mandats respectifs, accélèrent leur riposte à la pandémie de Covid-19, en mettant particulièrement l'accent sur les pays dans le besoin, y compris ceux qui se trouvent dans des situations de conflit armé ou touchés par des crises humanitaires.

Les opérations de paix de l’ONU en appui à la riposte à la pandémie

La résolution du Conseil de sécurité demande aussi au Secrétaire général des Nations Unies de lui fournir des informations actualisées sur les efforts déployés par l'ONU pour lutter contre la pandémie de Covid-19 dans les pays en situation de conflit armé ou touchés par des crises humanitaires, ainsi que sur l'impact du virus sur la capacité des opérations de maintien de la paix et des missions politiques spéciales à s'acquitter des tâches prioritaires qui leur sont confiées.

Les membres du Conseil prient également le Secrétaire général de charger les opérations de maintien de la paix de fournir un appui, dans le cadre de leurs mandats et de leurs capacités, aux autorités de leurs pays hôtes dans leurs efforts pour contenir la pandémie. Cet appui doit notamment faciliter l'accès de l’aide humanitaire, y compris aux personnes déplacées et aux camps de réfugiés, et permettre les évacuations médicales.

Le Secrétaire général et les États membres de l’ONU sont priés de prendre toutes les mesures appropriées pour protéger la sûreté, la sécurité et la santé de tout le personnel des Nations Unies dans les opérations de paix onusiennes, tout en maintenant la continuité des opérations, et de prendre de nouvelles mesures pour la formation du personnel de maintien de la paix sur les questions liées à la prévention de la propagation de la Covid-19.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Obtenir un cessez-le-feu mondial, aider les plus vulnérables, préparer la reprise : les 3 priorités de l’ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a affiché jeudi la détermination des Nations Unies à gagner la bataille contre le Covid-19, en se focalisant sur trois priorités : obtenir un cessez-le-feu mondial, aider les plus vulnérables et préparer la reprise économique et sociale.