L'actualité mondiale Un regard humain

Réfléchissez avant de partager : cela permet de mettre fin à la désinformation virale sur le coronavirus

Un piéton passe devant un étal informel dans la rue à Mexico City pendant la pandémie de COVID19.
Photo : ONU Mexico/Alexis Aubin
Un piéton passe devant un étal informel dans la rue à Mexico City pendant la pandémie de COVID19.

Réfléchissez avant de partager : cela permet de mettre fin à la désinformation virale sur le coronavirus

Culture et éducation

Dans le cadre de l'initiative « Vérifié » l'ONU lance la campagne Pause¸ qui invite les utilisateurs des réseaux sociaux à s'arrêter et à réfléchir à ce qu'ils vont partager. L'idée est que ce moment de réflexion servira à rejeter les contenus qui sont faux, qui n'ont rien à voir avec la science ou les faits avérés et qui empêchent le dialogue serein dont toute société a besoin pour traiter efficacement de la Covid-19.

Les Nations Unies demandent aux personnes de prendre la même distance par rapport aux rumeurs et aux fausses nouvelles sur les réseaux sociaux que celle qu'elles prennent physiquement pour ne pas attraper le virus.

C'est le dernier message de l'initiative « Vérifié » des Nations Unies, qui souhaite que chacun fasse une pause avant de partager des contenus chargés d'émotion et de fausses données sur les réseaux sociaux.

« L'une des façons dont la désinformation se répand est la façon dont les gens la partagent », a déclaré Melissa Fleming, responsable du Département des communications globales, à la veille du lancement de la campagne Pause, qui coïncide avec la Journée des médias sociaux.

« L'idée de Pause est : faites attention avant de partager. Nous espérons que prendre soin de soi commencera à être une norme sociale que les gens ont en tête et qui permettra un changement de comportement personnel », a-t-elle ajouté.

La campagne Pause contient des vidéos, des graphiques et des gifs colorés qui mettent l'accent sur le partage de contenus de médias sociaux fiables, précis et scientifiques.