Le Sommet des dirigeants internationaux marque les 20 ans du Pacte mondial

15 juin 2020

Des chefs d’État et hauts représentants de pays, des patrons d'entreprises et d'agences des Nations Unies se rencontrent virtuellement à partir de ce lundi à l'occasion du Sommet des dirigeants du 20e anniversaire du Pacte mondial des Nations Unies. La plate-forme internationale rassemble 10 855 entreprises au niveau mondial.

Pendant ces deux jours, des participants de 156 pays aborderont des questions telles que la Covid-19, les inégalités économiques et la crise climatique sous le slogan : « Récupérer mieux, Récupérer plus fort, Récupérer ensemble ».

En ouvrant l'événement, le Secrétaire général des Nations Unies a déclaré que le Pacte mondial des Nations Unies a consolidé « la vision selon laquelle, lorsque les entreprises se réunissent, elles peuvent être une force puissante pour le bien ».

Selon le chef de l'ONU, le monde est confronté à des crises sanitaires, économiques et sociales sans précédent dans l'histoire de l'organisation associées à l'urgence climatique mondiale, « avec des risques colossaux pour les populations et les systèmes naturels ». En période d'incertitude, il a déclaré qu'il n'a jamais été aussi important de défendre ce point de vue.

Pour António Guterres, une action commune devrait permettre d'approfondir la durabilité des entreprises et d'unir les parties impliquées dans les questions qui permettent de vivre dans un monde meilleur.

Le président de l'Assemblée générale a rappelé qu'en créant le Pacte mondial des Nations Unies il y a 20 ans à Davos, le Secrétaire général de l'époque, Kofi Annan, avait déclaré qu'il y avait deux options. Ce choix était « entre un monde qui condamne un quart de la race humaine à la faim et à la misère et un autre qui offre à chacun au moins une chance de prospérité dans un environnement sain ».

Tijjani Mohamed-Bande a fait valoir que si beaucoup ont adhéré au deuxième objectif, il reste encore beaucoup à faire. Il a souligné que les temps difficiles doivent rapprocher l'humanité et rappeler le pouvoir collectif de surmonter les crises par la solidarité, la confiance et le partenariat.

Prenant pour exemple la création de l'ONU il y a 75 ans, Mohamed-Bande a déclaré qu'une action commune permettra de lutter contre la pauvreté, les inégalités et le changement climatique dans le monde.

Photo ONU/Manuel Elias
Des panneaux publicitaires présentant les Objectifs de développement durable (ODD) à Times Square, à New York. (19 septembre 2019)

Climat et environnement

Les Nations Unies veulent des décisions financières qui tiennent compte des impacts environnementaux et sociaux.

Plus de 100 sessions virtuelles seront suivies par la chancelière allemande Angela Merkel et les présidents du Botswana, de la Colombie, du Costa Rica et de l'Éthiopie. Des dizaines de dirigeants et de chefs d'agences des Nations Unies suivront également les débats.

La réunion axée sur la santé, l'inégalité et le climat se veut « la plus inclusive et la plus durable » de la plateforme, qui rassemble des représentants du monde des affaires autour des défis sociaux et de la promotion des Objectifs de développement durable (ODD).

Les orateurs et les participants font partie de 68 réseaux du Pacte mondial, qui organiseront des panels spéciaux dans différents fuseaux horaires et langues.

En juin dernier, 155 entreprises au capital combiné de plus de 2 400 milliards de dollars et employant plus de 5 millions de personnes ont signé un communiqué demandant aux gouvernements du monde entier d'aligner leurs efforts de relance et d'aide économique dans le cadre de la Covid-19 sur les dernières données de la science climatique.

L'initiative « Objectifs fondés sur la science » encourage l'adoption de nouvelles politiques pour résister aux chocs futurs et soutenir les efforts visant à maintenir l'augmentation de la température mondiale en dessous de 1,5 °C et à atteindre un niveau d'émissions nettes nul d'ici 2050.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Covid-19 : les Nations Unies sont les mieux placées pour galvaniser une réponse multilatérale, estime Tijani Muhammad-Bande

Alors que le monde est confronté à la pandémie de la Covid-19, les Nations Unies restent les mieux placées pour galvaniser une réponse multilatérale, a estimé lundi devant la presse internationale le Président de l’Assemblée générale.