Journée des soldats de la paix : l'ONU salue le rôle essentiel des femmes dans les opérations de paix

29 mai 2020

À l'occasion de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, le Secrétaire général António Guterres a déposé vendredi une gerbe pour rendre hommage à tous les soldats de la paix de l’Organisation qui ont perdu la vie depuis 1948.

« Nous rendons hommage à plus d'un million d'hommes et de femmes qui ont servi en tant que soldats de la paix des Nations Unies et aux plus de 3.900 qui ont perdu la vie dans l'exercice de leurs fonctions », a déclaré le chef de l’ONU dans un message vidéo pour l'occasion. 

M. Guterres doit également décerner, à titre posthume, la médaille Dag Hammarskjöld aux 83 soldats, policiers et civils du maintien de la paix qui ont perdu la vie en 2019.  

Dans son message, il a également exprimé sa gratitude envers les 95 000 civils, policiers et militaires actuellement déployés dans le monde.

« Ils sont confrontés à l'un des plus grands défis jamais rencontrés : s'acquitter de leurs mandats de paix et de sécurité tout en aidant les pays à faire face à la pandémie COVID-19 », a déclaré Mr. Guterres.

Hommage aux femmes

La Journée cette année est placée sous le thème « Les femmes dans le maintien de la paix » et souligne leur rôle central dans les opérations de l'ONU. 

« Les femmes ont souvent un meilleur accès aux communautés que nous servons, ce qui nous permet d'améliorer la protection des civils, de promouvoir les droits de l'homme et d'améliorer les performances globales », a observé le chef de l’ONU, ajoutant que « pourtant, les femmes continuent de ne représenter que six pour cent du personnel militaire, policier, judiciaire et pénitentiaire en uniforme dans les missions sur le terrain ».

Pour le première fois, le Secrétaire général décernera le « Prix du défenseur de l'égalité des sexes » à deux soldats de la paix : la Commandante Carla Monteiro de Castro Araujo, une officière de la marine brésilien servant dans la Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) et la Major Suman Gawani, de l'Inde, qui a servi dans la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS).

Créé en 2016, le prix récompense le travail d'un soldat de la paix individuel dans la promotion des principes de la résolution 1325 de l'ONU sur les femmes, la paix et la sécurité.

« Alors que nous commémorons le 20ème anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité sur les femmes, la paix et la sécurité, nous devons faire davantage pour parvenir à une représentation égale des femmes dans tous les domaines de la paix et de la sécurité », a affirmé le Secrétaire général.

Les femmes sont « clés »

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, a souligné qu'en dépit des contraintes liées à la Covid-19, les soldats de la paix continuent à effectuer leur travail essentiel et qu’il est impératif d'assurer la « participation significative, égale et entière des femmes aux opérations de paix (...) et aux processus politiques », affirmant qu'elles sont « essentielles à la protection des civils et à la construction d'une paix durable ».

« Les femmes qui servent dans les opérations de paix jouent un rôle essentiel en aidant les communautés dans la lutte contre la Covid-19 », a-t-il ajouté.

« Elles doivent être au centre de toutes les réponses internationales, nationales et locales », a-t-il fait valoir.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Deux femmes casques bleus récompensées pour leur travail en faveur de l’égalité des genres

Une Casque bleu brésilienne en République centrafricaine et une Casque bleu indienne qui a récemment terminé sa mission au Soudan du Sud ont été sélectionnées pour recevoir le Prix du Militaire des Nations Unies de l’Année 2019 pour la Défense de l’Egalité des Genres.