Le thé, plante essentielle pour les Objectifs de développement durable

21 mai 2020

Parce que le thé est bien plus qu'une simple boisson, le président de l'Assemblée générale des Nations Unies a salué jeudi, lors d'un événement virtuel commémorant la toute première Journée internationale du thé, le rôle de cette plante dans la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable.

 

« Il est incroyable de penser qu'une tasse de thé est au cœur de ces questions les plus fondamentales de notre temps », a déclaré Tijjani Muhammad-Bande a déclaré, le Président de la 74ème session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Le diplomate nigérian a qualifié l'industrie du thé de « principale source de revenus et de recettes d'exportation » pour certains des pays les moins avancés, affirmant que sa production et sa transformation constituent « une source principale de subsistance et de moyens d'existence » pour des millions de familles dans les pays en développement en tant que l'une des cultures de rente les plus vitales.

L'année dernière, le 19 décembre, l'Assemblée générale a décidé de désigner le 21 mai comme Journée internationale du thé afin, entre autres, de sensibiliser le public à l'importance du thé pour le développement rural et les moyens de subsistance durables.

Les recettes d'exportation du thé contribuent à financer les factures d'importation de denrées alimentaires, soutenant ainsi les économies des principaux pays producteurs de thé.

Comme la plante pousse dans des conditions agro-écologiques spécifiques très vulnérables au changement climatique, la chaîne de valeur du thé doit être durable à tous les stades, du champ à la tasse, afin de garantir des avantages tant pour les personnes que pour l'environnement.

« Nous devons galvaniser l'action collective multilatérale pour mettre en œuvre des activités en faveur de la production et de la consommation durables du thé, et nous joindre aux co-organisateurs et aux participants pour sensibiliser à l'importance du thé dans la lutte contre la faim et la pauvreté », a déclaré M. Muhammad-Bande.

Photo : FAO/Vyacheslav Oseldko
Le Thé est une tradition culturelle et sociale au Kirghizistan.

Le rôle du thé dans les traditions 

La production et la transformation du thé contribuent directement à plusieurs des Objectifs de développement durable (ODD), notamment le premier objectif, la réduction de l'extrême pauvreté ; l'objectif 2, la lutte contre la faim ; l'objectif 5, l'autonomisation des femmes ; et l'objectif 15, l'utilisation durable des écosystèmes terrestres.

De plus, le thé joue un rôle dans de nombreuses traditions importantes, notamment les cérémonies de mariage et les excuses officielles, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Il y a peu de choses qui ne peuvent être résolues dans une conversation autour d'une tasse de thé - Tijjani Muhammad-Bande, Président de l’Assemblée générale de l’ONU

Alors que nous entamons la Décennie d'action et d'exécution pour la mise en œuvre des ODD, le président de l'Assemblée a appelé les pays producteurs de thé à intégrer les objectifs mondiaux dans leurs stratégies nationales de développement du thé - en mettant particulièrement l'accent sur l'action climatique, l'éradication de la pauvreté, la faim zéro, l'égalité des sexes et l'utilisation durable des écosystèmes terrestres.

Le Président de l'Assemblée générale s'est réjoui de la poursuite de la collaboration dans ces domaines prioritaires, en espérant que le thé continuera à occuper une place importante dans toutes les cultures pour les générations à venir.

« N'oublions pas », a-t-il conclu, « qu'il y a peu de choses qui ne peuvent être résolues dans une conversation autour d'une tasse de thé ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les secteurs économiques et sociaux s'efforcent d'atténuer les effets du Covid-19 (OIT)

La crise du Covid-19 a un effet dévastateur sur tous les secteurs sociaux et économiques. Dans une série de notes de synthèse, l'Organisation internationale du travail (OIT) analyse la manière dont la pandémie affecte le fonctionnement de ces secteurs et la façon dont ils réagissent pour en atténuer les effets.